1, rue Nicholas, bureau 1206, Ottawa (On) K1N 7B7

(613) 562-0000 rfa@radiorfa.com

6 tendances technologiques qui pourraient vous intéresser en 2015

(Par Simon Forgues) – La firme Deloitte, réputée entre autres choses dans les domaines de l’audit, de la consultation et de la gestion de risques, s’est avancée à prédire quelles allaient être les tendances du secteur technologique au cours de l’année 2015

Il y a un peu plus d’une dizaine de prédictions, treize pour être exactes, qui démontrent que le futur c’est maintenant. Vous pouvez les consulter sur leur site en cliquant l’hyperlien ci-dessus. On s’aperçoit en effet que la technologie progresse à une vitesse assez phénoménale.

Voici quelques grandes tendances susceptibles d’intéresser les radiodiffuseurs entre autres…

 

On sera de plus en plus branché sur les objets connectés

La 1ère chose qui devrait prendre réellement son envol cette année, c’est l’Internet des objets, autrement dit les objets connectés.

Comme dirigeant d’une entreprise de radio, en tout premier lieu, ça prendra sans doute la forme d’abord de thermostats, d’ampoules, d’interrupteurs, de caméras de surveillance, etc.

Il n’est peut-être pas si loin le moment où vous pourrez programmer à distance l’éclairage et le chauffage des bureaux et de vos studios. On va commencer avec ça et on verra pour l’avenir.

Les objets connectés atteindront une valeur d’à peu près 10 milliards $ en 2015, mais les services qui y sont rattachés pèseront 70 milliards $ dans l’économie mondiale.

 

Les drones décollent en 2015

Autre tendance à surveiller : les drones seront de plus en plus à la mode.

On commence d’ailleurs à voir pousser de plus en plus d’entreprises spécialisées dans la cartographie, la photo, la surveillance, la gestion de chantiers, etc., qui ont justement recours à des drones.

En radiodiffusion, il ne serait pas étonnant qu’on y ait recours d’ici peu pour l’inspection de votre tour de transmission, la réalisation de votre étude d’impact environnemental ou encore pour filmer du haut des airs l’une de vos activités de financement en plein air. Votre tournoi bénéfice de baseball l’été prochain, par exemple.

 

C’est possible de m’imprimer cette pièce, s’il vous plaît ?

L’impression 3D connaîtra elle aussi un boum. Ce sont davantage les entreprises que les particuliers qui se l’approprieront, car les prix sont encore relativement élevés et les applications plutôt limitées dans la vie de tous les jours.

Pour une entreprise comme la vôtre, vous pourrez peut-être, dans un proche avenir, faire imprimer une pièce de rechange à partir d’un plan chez un imprimeur 3D de votre localité, plutôt que de la commander à l’autre bout des États-Unis et devoir en attendre la livraison par la poste.

ÉGALEMENT SUR NOTRE SITE :  Non, les jeunes n'ont pas déserté la radio

 

Des batteries de smartphones qui durent

Autre changement intéressant, on est apparemment en passe d’assister à de belles améliorations dans la durée de vie des batteries de nos smartphones.

Attention ! Je ne parle pas encore de grande révolution mais quand même d’améliorations.

Bientôt, espérons-le, on ne devrait plus être contraint de brancher constamment le téléphone cellulaire lors de nos reportages en direct parce que la batterie s’épuise. Alléluia !

Quoi de plus choquant que de manquer de batterie alors qu’on se prépare à entre en ondes pour son reportage ? Ça m’est déjà arrivé. (Soupir)

 

La durée des vidéos est de plus en plus longue

Sachez que les vidéos de courte durée ne compteront que pour environ 3 % du contenu visionné en ligne cette année. Avec l’amélioration des connexions Internet dans le monde, on regarde de plus en plus de contenu vidéo de longue durée sur Internet. Jusqu’à 20 minutes et même davantage. Les TOU.TV et Netflix par exemple.

Oui, les courtes vidéos sont encore très bonnes dans bien des circonstances, pour des tutoriels par exemple, mais on s’aperçoit que la durée des vidéos augmente. Ne vous privez pas d’en mettre dans votre site Web.

 

La bonne vieille technologie… de l’impression sur papier

Enfin, mentionnons que les journaux imprimés ne sont peut-être plus en très bonne santé, mais que les bouquins en papier, eux, continuent d’avoir la cote cette année.

Les gens aiment toucher et sentir un bon vieux livre imprimé sur du papier.

Bref, je ne me lancerais pas dans l’aventure d’un nouveau journal imprimé en 2015, mais les imprimeurs ont visiblement encore de bons jours devant eux. En tout cas pour encore un moment.

 

 

 

The following two tabs change content below.

Simon Forgues

Agent (communications et développement) chez l'ARC du Canada
Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.
%d blogueurs aiment cette page :