1, rue Nicholas, bureau 1206, Ottawa (On) K1N 7B7

(613) 562-0000 rfa@radiorfa.com

L’âge d’un candidat : obstacle à l’embauche ou avantage, selon vous?

L’âge d’un candidat. Obstacle à l’embauche ou avantage, selon vous?

Parmi les facteurs à considérer lorsqu’on embauche un employé, l’âge reste un facteur déterminant. Qu’on le veuille ou non.

On veut bien ne pas faire de discrimination. Mais il reste que l’expérience, les coûts de formation, l’encadrement et d’autres critères liés à l’âge pèsent quand même lourd dans la décision.

­‍

Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait

Beaucoup d’employeurs exigent une longue feuille de route pour embaucher un candidat mais refusent curieusement de mettre sous contrat des gens de plus de 50 ans.

De l’autre côté, ceux-ci recherchent des gens dynamiques qui débordent de créativité et d’imagination, mais ne jettent pas l’œil vers de jeunes diplômés en quête d’expérience.

Paradoxe. Où est donc le juste milieu? Dans l’art de se brancher sur ce qu’on cherche. Mais encore faut-il se poser quelques questions.

Combien de temps comptez-vous retenir l’employé au sein de l’entreprise? À combien s’élèveront l’encadrement, la formation, le perfectionnement? Quels avantages sociaux et bénéfices offriez-vous? Quels seront les tâches à accomplir? Y a-t-il des possibilités d’avancement? Etc.

Les radios comme les nôtres ont des finances assez serrées. Quelle est la pertinence d’embaucher ou pas un employé d’une cinquantaine ou même d’une soixantaine d’années?

 

Tout est à considérer lors de l’embauche

Éric Lamirande, consultant chez Groupe Conseils DDE s.e.n.c., rappelait à un moment donné que les coûts liés au recrutement, ce qui comprend notamment la formation et l’encadrement, peuvent quelquefois s’élever de la moitié jusqu’à 2 fois le salaire annuel, dépendamment du type d’emploi.

On peut alors facilement comprendre l’employeur d’exprimer certaines réserves à embaucher quelqu’un qui risque de quitter dans un échéancier plus ou moins rapproché.

Quand on débourse de tels montants pour former, encadrer et intégrer un nouvel employé, on aimerait idéalement ne pas refaire tout le processus à chaque année.

Ne soyez pas gêné d’avoir un tel réflexe. Craindre l’embauche d’un employé avec la perspective d’une retraite anticipée ou d’autres facteurs liés à l’âge, c’est normal.

D’un autre côté, demandez-vous si vous ne pourriez pas transformer ce salarié en un maillon fort de l’organisation. Je m’explique…

 

Mettre le poids de l’âge dans le plateau de la balance

Au lieu de rejeter sa candidature dès le départ, réfléchissez aux avantages et désavantages d’embaucher un quinquagénaire comme animateur chez vous.

La plupart du temps, notre premier réflexe est de se tourner vers de jeunes diplômés, parce qu’on a peu d’argent à offrir. Cependant, ces jeunes ont-ils tous suffisamment l’expérience et la maturité requise pour n’avoir à peu près pas besoin de formation et d’encadrement?

ÉGALEMENT SUR NOTRE SITE :  Offre d'emploi : directeur(rice) général(e) de la station CILS FM

Et après, demeureront-ils aussi longtemps que vous l’aimeriez? Supposons qu’un salarié de 50 ans reste chez vous une dizaine d’années. Jusqu’à sa pré-retraite par exemple.

Dix ans, c’est deux fois plus que ce qu’un jeune de 20 ans vous offrira s’il quitte dans 4 ou 5 ans pour aller relever d’autres défis.

L’expérience d’un salarié de 50 ans pourrait être mise à profit dans des tâches d’encadrement et de mentorat notamment. Peut-être même comme coordonnateur des bénévoles.

Bien sûr, l’employé plus âgé et plus expérimenté demandera sans doute un salaire un peu plus élevé. Demandez-vous cependant ce que ce salaire un peu plus élevé rapportera comme dividendes à l’entreprise. Vous serez peut-être surpris de voir à quel point ça peut en valoir le coût.

Poignée de main entre un employé plus âgé et un plus jeune
(Photo : morgueFile.com)
Les avantages, mais les inconvénient également

Attention, cependant!

S’il importe de mesurer les avantage d’embaucher un salarié avec 25 ou 30 ans d’expérience, il ne faut pas négliger pour autant les désavantages potentiels, car il y en a.

Ce candidat aura-t-il suffisamment de souplesse pour s’adapter aux méthodes de travail de l’entreprise? Jouit-il d’une bonne réputation chez ses employeurs précédents? Pourquoi est-il en quête d’un nouvel emploi à son âge? Ce sont toutes des questions qu’il vaudrait mieux poser.

C’est certain qu’on ne peut faire de discrimination par rapport à l’âge. Mais quand on trouve une telle candidature dans la pile de CV devant soi, il importe de peser le pour et le contre.

Et vous, embaucheriez-vous un employé d’une cinquantaine d’années dans votre station? Avez-vous déjà embauché des salariés au-dessus de 50 ans?

The following two tabs change content below.

Simon Forgues

Agent (communications et développement) chez l'ARC du Canada
Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.
  • Pingback: On en parle | MIRANDA Conseils()

%d blogueurs aiment cette page :