1, rue Nicholas, bureau 1206, Ottawa (On) K1N 7B7

(613) 562-0000 rfa@radiorfa.com

Bien commencer pour bien terminer (astuce)

(Par Simon Forgues) – Comment un animateur ou une animatrice peuvent-ils “sonner” aussi bien en ondes, tandis que autres avec autant de talent peuvent être beaucoup moins intéressants ?

Dans bien des cas, c’est la préparation qui est gage de succès. La simple façon dont on commence son émission.

 

Cadran1) Mieux vaut trop tôt que trop tard

Si l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, comme le dit le vieux dicton, c’est aussi le cas de ceux et celles qui arrivent à l’avance à la radio. Pire gaffe ? Arriver à la dernière minute sans préparation.

 

Loupe2) Faire un peu de recherche

Entrer en ondes sans savoir ce dont on va parler, c’est synonyme d’un désastre annoncé. À moins, bien sûr, que vous n’arriviez en ondes pour décrire un événement fortuit. Dans ce cas-là, la préparation est évidemment assez difficile.

 

Journaux3) La pertinence du contenu

Essayez d’être pertinent dans tout ce que vous dites. Il faut que ça colle à la musique que diffuse la station et l’image qu’elle entend projeter, la région où vous êtes, les auditeurs qui vous écoutent, etc.

ÉGALEMENT SUR NOTRE SITE :  Les conseils en été, ça peut rapporter

 

Discussion4) Ayez l’air convaincu et convainquant

Dieu que certains animateurs ont l’air de s’emmerder quand ils débitent leur baratin. À l’inverse, d’autres sont si enthousiastes qu’on peine à étouffer un rire quand on les entend au bord de l’orgasme. Sachez donc trouver le juste milieu.

 

smile-09
5) Souriez avant d’entrer en ondes

À moins bien sûr que vous ne soyez dans une émission d’affaires publiques où le ton journalistique est de mise, assurez-vous donc d’accrocher un sourire dès l’ouverture du micro. Vous verrez comme ce sera beaucoup plus facile.

 

Ce ne sont pas les seules raisons qui lanceront votre émission correctement sur les rails, mais si vous mettez déjà celles-ci en pratique, vous devriez rapidement en mesurer les avantages.

%d blogueurs aiment cette page :