1, rue Nicholas, bureau 1206, Ottawa (On) K1N 7B7

(613) 562-0000 rfa@radiorfa.com

De grâce, mettez un frein au pollupostage

Pourriel(Par Simon Forgues) – Halte au pollupostage ! C’est urgent.

De nos jours, ça peut être tentant pour les entreprises d’informer le public de leurs activités en envoyant un courriel hebdomadaire ou même mensuel.

Pour une raison que j’ignore, on dirait que la pratique se répand curieusement de plus en plus ces temps-ci. J’en reçois en quantité que j’oserais presque qualifier d’industrielle.

Que vous abonniez quelqu’un à votre bulletin électronique contre son gré est une chose, quoique ce n’est déjà pas très respectueux, mais qu’en plus vous n’offriez pas aux destinataires l’opportunité de se désabonner, là, c’en est une autre.

 

Alerte rouge ! Alerte rouge !

Je sais que pour les radios communautaires, par exemple, c’est rapide, peu coûteux, facile à préparer. Mais, attention…

La loi fédérale C-28 adoptée en décembre 2010 pour éliminer les pourriels est claire et précise : vous êtes obligés d’afficher un hyperlien ou une adresse de courriel afin qu’on puisse se désabonner.

La nôtre, la lettre d’information hebdomadaire que nous destinons non seulement à nos membres mais aussi à nos partenaires, renferme justement ce genre d’hyperlien qui met un frein à tout envoi ultérieur.

ÉGALEMENT SUR NOTRE SITE :  Vos diagrammes ne seront plus jamais les mêmes

Or, tous ne respectent pas cette règle et sont passibles d’une amende.

Je viens encore d’en recevoir une semblable, et d’une organisation très réputée en plus dont je tairai le nom. Heureusement, pas l’une de nos stations membres.

 

Protégeons-nous les uns et les autres

De grâce, n’importunez pas vos destinataires et, surtout, ne compromettez pas la réputation de votre entreprise. Cela pourrait vous coûter cher si vous vous faites attraper.

Voici une liste de recommandations formulées par le site ZeroSpam.ca (en .PDF) qui vous aideront à agir de manière responsable.

De grâce, surtout les gens dans les petites entreprises et les organismes, vous qui n’avez sans doute pas les moyens de jeter de l’argent par les fenêtres, ne courez pas ce risque de recevoir une belle amende bien salée.

Agissez de manière responsable. Freinez les pourriels !!!

 

Note : Je ne parle pas ici d’envoi de communiqués de presse qui, d’ordinaire, sont destinés à des médias, mais bien de cyberlettres. Il importe de faire la distinction. 

%d blogueurs aiment cette page :