1, rue Nicholas, bureau 1206, Ottawa (On) K1N 7B7

(613) 562-0000 rfa@radiorfa.com

Automation radio : pas de lama dans mon studio

Pourquoi un lama ? Parce qu’il s’agit de la mascotte de Winamp, le célèbre lecteur audio très connu sur les ordinateurs.

Quelqu’un m’a demandé à un moment donné si Winamp pouvait être une bonne alternative pour l’automation radio. On m’a encore posé la question récemment.

Euh ! Non. Même en cherchant fort, fort, fort, je n’arrive pas à lui trouver une quelconque vocation pour l’automation.

lama_Winamp
Photo : StockSnap / Pixabay.com

Winamp est un lecteur de musique et non un système d’automation

Winamp fait l’affaire pour jouer de la musique en boucle ou en mode aléatoire. Mais, soyons réaliste deux secondes. Jamais vous n’obtiendrez de Winamp une bonne gestion sur la rotation de vos chansons et de vos interprètes.

Jamais vous ne pourrez créer avec Winamp des règles quant la fréquence, les répétitions des titres, etc., comme vous le feriez par exemple avec WinMedia ou iMediaTouch pour ne nommer que ceux-là.

À moins d’y insérer des milliers de titres afin de minimiser le plus possible les répétitions, et, même encore là, le succès n’est pas garanti, vous aurez inévitablement deux titres d’un même artiste qui finiront par jouer l’un après l’autre.

 

Les enchaînements sont catastrophiques

La magie avec un bon système d’automation, c’est d’enchaîner des titres les uns à la suite des autres sans que rien n’y paraisse ou presque. On a quasiment l’impression qu’un metteur en ondes est derrière la console. Quand les règles ont été bien établies, c’est presque à s’y méprendre pour un non-initié.

Mais avec Winamp, c’est impossible. Vous aurez invariablement des finales qui traîneront, des blancs entre les titres, etc.

C’est laid. Que dis-je ? C’est affreux.

Écouteriez-vous pendant une journée entière une station qui laisserait des blancs d’une ou deux secondes entre chaque titre ? Non ? Alors pourquoi vouloir le faire subir à vos auditeurs ?

 

Comment voulez-vous gérer les publicités ?

Winamp n’est pas fait pour gérer un log (registre). Vous pourrez peut-être créer des playlists, certes. Mais comment vous assurerez-vous que vos publicités soient diffusées aux bons moments durant votre programmation ? Et, même en créant des playlists et en vous mettant sur la calculatrice pour calculer le minutage, avez-vous imaginé la somme de travail ?

Là, je ne parle que de la gestion des publicités évidemment. Je ne parle pas des autres éléments comme vos ID ou encore vos chroniques que vous devrez aussi gérer.

ÉGALEMENT SUR NOTRE SITE :  Un digne successeur de Google Reader ?

Pour tout vous dire, Winamp est tout juste bon pour jouer vos chansons en mode aléatoire pendant votre party de famille. Point.

 

Qui assure le support technique de Winamp ?

Ok, vous voulez quand même utiliser Winamp. Bon, c’est votre droit. Qui fait le support technique de Winamp ?

Avec des entreprises telles que WinMedia ou encore iMediaTouch dont je parlais plus haut, au moins vous obtiendrez un soutien technique, un peu de formation s’il le faut, etc. Pas avec Winamp.

Tout au plus serez-vous condamné à errer comme une âme en peine à la recherche d’une réponse peut-être inexistante dans un forum en ligne.

Êtes-vous vraiment si désespéré que ça ?

 

N’argumentez pas que vous gérez une petite radio, que vous n’avez pas un gros budget, etc. Aucune raison n’est bonne d’utiliser Winamp pour l’automation d’une radio, et ce, même à 2:47 dans la nuit du dimanche au lundi quand vous pensez que personne ne vous écoute.

À la rigueur, si c’est pour des questions budgétaires, des logiciels gratuits comme RadioDJ ou My Radiomatisme feront cent fois mieux l’ouvrage que le lama.

De grâce, ne vous posez plus la question : Winamp peut-il faire un bon système d’automation ?

La réponse est non. Ne faites pas entrer le lama dans votre studio pour faire votre automation.

The following two tabs change content below.

Simon Forgues

Agent (communications et développement) chez l'ARC du Canada
Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.
%d blogueurs aiment cette page :