1, rue Nicholas, bureau 1206, Ottawa (On) K1N 7B7

(613) 562-0000 rfa@radiorfa.com

De moins en moins d’yeux sur vos publications Facebook

(Par Simon Forgues) – Il faudra vous y faire. L’impact de vos publications sur Facebook se réduit comme une peau de chagrin.

Une étude publiée récemment par social@Ogilvy en fait la démonstration. La portée organique de votre contenu pourrait très bientôt atteindre un beau chiffre bien rond de zéro.

Organic-Reach-Chart
(Cliquez pour accéder à l’étude)

 

D’abord, qu’est-ce que la portée organique ?

Comme Facebook l’explique lui-même, il s’agit « du nombre de personnes uniques qui ont vu votre publication dans le fil d’actualité ou sur votre page, y compris les personnes qui l’ont vue à partir d’une actualité partagée par un ami lorsqu’il a aimé ou partagé votre publication, lorsqu’il a ajouté un commentaire et lorsqu’il a répondu à une question ou à un événement. »

 

Alors, pour résumer, si l’on vous dit que vos publication pourraient bientôt atteindre une portée organique nulle, ça veut dire qu’à moins de payer pour les promouvoir, vos messages ne seront bientôt vus par à peu près personne dans le réseau Facebook. Personne.

À part ceux et celles qui feront exprès pour faire un détour sur votre page, et dieu sait qu’ils sont de plus en plus rares à le faire, vos messages resteront dans les limbes de Facebook sans que personne n’ait jamais pu les voir.

 

Pour mieux comprendre cette réalité qui nous pend au-dessus de la tête, je vous suggère de lire un billet de Frédéric Cavazza intitulé « Il est plus rentable de créer des conversations chez vous que sur Facebook »

Frédéric Cavazza est consultant et conférencier. Il œuvre dans les métiers de l’internet depuis à peu près une quinzaine d’années.

ÉGALEMENT SUR NOTRE SITE :  10 organisations francophones du pays à suivre sur Twitter

Il traite en outre de e-marketing, de médias sociaux, de commerce en ligne et de mobilité. On a pu lire ses textes notamment dans le site du prestigieux magazine Forbes.

 

En lisant son texte, vous verrez pourquoi vous auriez tout intérêt à repenser la manière dont vous êtes présents sur Facebook, et ce, dans le but de ne pas trop en subir les conséquences.

Nombreuses sont les entreprises qui, au fil des années, ont littéralement abandonné le contenu de leur site Web au profit de leur page Facebook et qui commencent à en pâtir.

Vous n’aimeriez pas que cela vous arrive. J’en suis convaincu.

 

The following two tabs change content below.

Simon Forgues

Agent (communications et développement) chez l'ARC du Canada
Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.
%d blogueurs aiment cette page :