1, rue Nicholas, bureau 1206, Ottawa (On) K1N 7B7

(613) 562-0000 rfa@radiorfa.com

Un bon dossier de candidature pour la radio

Quoi inclure ou ne pas inclure dans un bon dossier de candidature pour un boulot en radio ? Voici quelques points qu’il vaudrait mieux considérer.

Que vous soyez en quête d’un premier emploi en radio ou encore en quête de changement, toutes les raisons sont bonnes pour tenir compte de nos astuces.

 

1) OUT!, le papier

Feuille de papier chiffonnée
Image : Simon Forgues / licence CC0

Oubliez le curriculum vitae en papier. On n’envoie plus d’enveloppe avec un c.v. imprimé sur du papier vélin et un disque compact.

De nos jours, ça passe par les voies électroniques. Plus rapide, plus direct, plus facile à consulter et à conserver, et, surtout, moins dispendieux.

Et, pour être bien certain que votre envoi traverse les filtres de protection contre le spam, ajoutez donc un lien de téléchargement ou d’écoute en ligne plutôt que d’y inclure un fichier volumineux en pièces jointe.

Personnellement, les fichiers audio de 5 ou même 10 Mo en pièces jointes, je trouve que ça fait très 2010, si vous me permettez l’expression. Pire encore, un disque compact, ça fait carrément 1995.

Montrez que vous êtes de votre temps. Un service comme SoundCloud, à titre d’exemple, pourrait vous rendre de fiers services. À la rigueur, YouTube aussi. Mais, surtout, avec une image dans le lecteur et non pas un écran noir.

 

 

2) L’âge n’est pas un facteur d’embauche

Femmes de deux générations distinctes
Image : Mimirebelle / Pixabay

N’inscrivez pas votre date de naissance. D’abord, parce que l’employeur N’A PAS LE DROIT de faire de la discrimination quant à l’âge des candidats. Ensuite, parce que ça trahit votre expérience. Ou manque d’expérience.

Je trouve ça franchement dommage que des directeurs de station puissent être assez rétrogrades pour juger de la compétence d’un candidat par son âge.

J’ai connu des animateurs d’à peine une vingtaine d’années qui étaient aussi professionnels voire même davantage que d’autres avec vingt d’expérience.

À l’inverse, il y a des gens de 50 ou 60 ans qui sont aussi dynamiques et intéressants en ondes que des jeunes loups dans le milieu de la vingtaine.

N’inscrivez pas votre âge, fournissez un dossier bien étoffé, et, au moment de l’entretien d’embauche, si l’on juge que vous êtes trop jeune ou trop vieux, ce sera à l’employeur de vous fournir une autre MEILLEURE raison.

3) Pas besoin d’une photo pour être en ondes

Appareil photo
Image : Unsplash / Pixabay

L’éternelle question de la photo revient constamment. Met-on sa photo ou pas sur un c.v. pour la radio ?

Bon, c’est vrai qu’on fait de la promotion quelquefois. Alors, certains prétendent que oui, mais d’autres carrément le contraire.

Sachez d’abord que personne n’a le droit d’exiger une photo pour vous embaucher. C’est illégal. On n’a pas besoin de la photo d’une personne pour déterminer son professionnalisme.

N’ajoutez une photographie que si elle vous met en valeur. En télé, peut-être. Mais en radio ? Vraiment ?

Demandez-vous : « Ai-je vraiment besoin de joindre une photo à un curriculum vitae pour solliciter un poste d’animateur radio ? » Poser la question c’est y répondre.

À moins que vous soyez un canon de beauté, que souhaitiez miser sur votre charme physique pour avancer et êtes prêt à en assumer les avantages et inconvénients qui viennent avec, ça n’en vaut pas la peine.

 

4) Surtout pas de fautes

Gomme à effacer au bout d'un crayon
Image : PublicDomainPictures / Pixabay

On peut inscrire beaucoup de choses intéressantes dans une lettre de motivation et un c.v., mais s’il y en a une qu’on évite c’est de bourrer son dossier de candidature avec des fautes d’orthographe.

ÉGALEMENT SUR NOTRE SITE :  Je vends, tu vends, ils achètent

Ne perdez pas de vue que vous postulez pour un emploi dans le domaine des médias. C’est donc ESSENTIEL que votre lettre de motivation et le curriculum vitae soient exempts de fautes.

Un patron sera peut-être indulgent pour un boulot de peintre ou de conducteur de poids lourd, mais beaucoup moins pour l’embauche d’un professionnel des médias.

Allez ! Sortez le Bescherelle et le dictionnaire. Bien écrire n’a jamais tué personne.

 

5) Des références ? Peut-être ou peut-être pas

Patron qui parle au téléphone
Image : DT / Pixabay

C’est bon d’inscrire quelques références à la fin de son curriculum vitae, mais il est encore mieux d’inscrire qu’elles seront disponibles sur demande.

Un employeur est tenu de vous aviser de toute façon avant de contacter un employeur précédent.

Si vous en ajoutez en tout cas, assurez-vous au moins que ces gens parleront en votre faveur et ne fournissez pas leur numéro de téléphone personnel, ni leur adresse de courriel personnelle non plus. À moins qu’ils y consentent.

De toute façon, si un employeur souhaite des références, c’est dans un cadre professionnel.

Si votre professeur du programme d’animation radio, un type très connu n’a que de bons mots à votre égard et accepte de parler en votre faveur, alors là, ne vous en privez pas. Sachez faire la part des choses.

 

6) Démo audio, cerise sur le gâteau

Microphone
martinsandofer / Pixabay

Si vous soumettez votre dossier de candidature pour un poste d’animateur ou de journaliste radio, il faudra forcément envoyer une preuve de votre talent en ondes.

On parle souvent d’un démo ou, plus français encore, UNE démo.

Si vous avez déjà animé à la radio et que vous cherchez à décrocher un nouvel emploi, rien n’est mieux qu’un enregistrement en ondes; un « aircheck » comme on dit dans le métier. Votre prestation en situation réelle est encore votre meilleure carte de visite pour prouver vos compétences. Rien n’est plus concret.

Oubliez l’époque des voix bourrées de testostérone, messieurs. De nos jours, on mise sur la personnalité et ce qu’on dit au micro. Les belles voix ont encore la cote, certes. Mais une belle voix qui ne dit rien, ça n’attire personne.

La durée ? Soyez concis. Quelques minutes voire même une trentaine de secondes suffisent en général pour impressionner… ou pas.

Ne reléguez pas votre meilleure performance à la fin. Mettez-la à l’avant-plan.

Une ou deux interventions bien senties et significatives, quelques excellentes publicités ou promos, un bon reportage de type « remote », qui a l’air aussi improvisé et naturel que possible et le tour est joué. Et souriez. Ça s’entend un sourire dans la voix. Soyez naturel, n’inventez pas un personnage. Soyez vous-même.

Idéalement, si c’est possible évidemment, créez autant de démos que les types distincts de stations où vous postulerez. Ex. : pour la radio parlée, pour la radio adulte musicale, etc.

The following two tabs change content below.

Simon Forgues

Agent (communications et développement) chez l'ARC du Canada
Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.
%d blogueurs aiment cette page :