1, rue Nicholas, bureau 1206, Ottawa (On) K1N 7B7

(613) 562-0000 rfa@radiorfa.com

Et si nous prenions aussi une semaine pour parler de presse et de médias avec nos jeunes

Journal replié
(Photo : Pixabay / Licence CC0)

En France débutait hier, le 23 mars, une semaine thématique dont j’ignorais l’existence jusqu’à ce jour. Et pourtant, elle n’est pas nouvelle.

C’est du 23 au 28 mars que se déroule en effet pour une 26e reprise, la Semaine de la presse et des médias dans l’école. Quelle brillante idée !

Après les tragiques événements qui ont secoué le petit monde de la presse lors de l’assassinat d’une grande partie de l’équipe du Charlie Hebdo en janvier dernier, on comprend que l’édition de cette année, qui est placée sous le signe de la liberté d’expression, revêt une importance encore plus particulière.

Je trouve l’idée tout a fait géniale. Une semaine entière pour parler médias et journalisme avec les jeunes. Pensez-y.

Sensibiliser la jeunesse non seulement à l’importance de la presse et des médias dans nos sociétés, mais au rôle fondamental qu’ils jouent, voilà une initiative qui mériterait que nous-mêmes en Amérique du Nord y apportions une attention toute particulière.

N’oubliez pas d’ailleurs qu’on parle quelquefois de la presse et des médias comme du « quatrième pouvoir ».

Les enseignant(e)s du primaire et du secondaire, est-ce le genre d’initiative que vous aimeriez voir dans votre établissement ?

Et vous, les parents ? C’est le genre de semaine qu’on devrait organiser chez nous, vous croyez ?

Il importe, selon moi, que les jeunes soient conscientisés dès leur enfance à l’importance d’une presse libre et responsable, et qu’ils développent leur sens critique lorsqu’ils s’informent.

ÉGALEMENT SUR NOTRE SITE :  Le navire Twitter est en train de s'échouer tranquillement

Quand on pense que de nos jours, une majorité de jeunes – et de moins jeunes d’ailleurs – ont pour principales sources d’information les réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter, il m’apparaît assez évident qu’il y a là matière à réflexion.

Varier ses sources d’information, prendre suffisamment de recul pour poser un regard critique, contre-vérifier les nouvelles, se forger sa propre opinion, ce sont là autant de petits gestes qu’il importe d’inculquer à notre jeunesse si l’on souhaite en faire des citoyens responsables.

Pour ceux et celles d’entre vous qui sont sur Twitter, on peut suivre le compte @LaSpme et le mot-clic #spme2015 pour tout connaître de l’initiative.

The following two tabs change content below.

Simon Forgues

Agent (communications et développement) chez l'ARC du Canada
Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.
%d blogueurs aiment cette page :