1, rue Nicholas, bureau 1206, Ottawa (On) K1N 7B7

(613) 562-0000 rfa@radiorfa.com

Formats de contenus en ligne : les plus et les moins populaires

Photo : stokpic / Pixabay

La firme Encoding.com, pionnière de l’infonuagique et des nouveaux médias, publiait récemment son Global Media Format Report 2016, un document accessible en format .PDF qui reflète l’année 2015 chez 3 000 éditeurs et diffuseurs de contenu en ligne.

Pour des radiodiffuseurs comme les nôtres, ce rapport contient des données intéressantes quant aux différents standards dont ils devraient faire usage dans leur site Web, leurs réseaux sociaux et les autres plateformes médiatiques numériques.

 

Quelques constats intéressants…

Le serveur FTP a encore la cote

Malgré quelques préoccupations quant à la vitesse et la sécurité du TCP/IP, le protocole FTP demeure très populaire pour le partage de fichiers en ligne. Principale raison ? Son omniprésence sur les serveurs informatiques.

Conclusion : Vous utilisez un serveur FTP pour partager des fichiers au sein de votre organisation ? Ce n’est sans doute pas demain qu’on stoppera son utilisation.

 

Le WMV se meurt, tandis que le MPEG-4 a le vent dans les voiles

Vous avez encore de vieilles vidéos en format Windows Media Video (.WMV) sur votre site Web ? Sachez que ce format occupe maintenant moins de 1 % du contenu vidéo en ligne. À l’inverse, le H.264 autrement appelé MPEG-4 AVC accapare désormais 72 %.

Conclusion : Favorisez un format tel le MPEG-4 AVC qui profite du support des appareils mobiles comme l’iPhone et les appareils Android. Vous rejoindrez davantage de gens.

 

Le format Flash est sur le respirateur artificiel

Le format Flash est certes toujours utilisé, mais dans des applications bien spécifiques, et, même encore là, ces jours sont comptés. On estime que les vidéos avec l’encodage Flash seront disparus complètement de l’écran radar dans un horizon d’à peu près 24 mois.

Conclusion : Si vous avez encore du contenu Flash dans votre site Web, hâtez-vous de trouver des solutions alternatives, et ce, tant pour la vidéo que les bannières, lecteurs audio, etc.

 

Non, le MP3 ne trône pas en roi et maître

Les formats AAC (à 23 %) et son frère le HE-AAC ou AAC+ (à 41 %) sont sur une pente ascendante. Ils sont autant compatibles sur PC que sur les mobiles et la qualité est aussi bonne que du MP3 mais à des débits inférieurs. Le MP3, quoique très connu, n’occupe plus que 5 % de l’espace médiatique en ligne.

ÉGALEMENT SUR NOTRE SITE :  Une entreprise de radio poursuit un citoyen

Conclusion : Même à des débits nettement inférieurs, la qualité d’écoute de la musique en AAC+ reste aussi bonne que du MP3 en 128 kb/s. Il n’est donc pas étonnant que de plus en plus de radios en ligne l’utilisent.

 

Les vidéos sont peut-être populaires, mais les images ne sont pas mortes

Quoiqu’on nous chante les vertus du contenu vidéo sur tous les tons, les images traditionnelles sont loin d’être mortes. Au contraire. Le bon vieux JPEG occupe encore 78 % du contenu en image sur la toile.

Conclusion : Si vous ajoutez des vidéos à votre site Web et vos médias sociaux, ne négligez pas non plus les bonnes vieilles photos. Elles sont toujours aussi populaires.

 

Source : Encoding.com / Global Media Format Report 2016

The following two tabs change content below.

Simon Forgues

Agent (communications et développement) chez l'ARC du Canada
Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.
%d blogueurs aiment cette page :