1, rue Nicholas, bureau 1206, Ottawa (On) K1N 7B7

(613) 562-0000 rfa@radiorfa.com

Internet à haut débit bientôt dans un poteau électrique près de chez vous

Offrir Internet à haut débit et à des coûts raisonnables à peu près partout. Mission impossible, croyez-vous?

Voilà pourtant l’ambitieux projet AirGig que vient de dévoiler la compagnie AT&T et qui risque fort de révolutionner le monde des télécommunications.

Internet à haut débit par la voie des airs

AirGig utilise les infrastructures électriques existantes afin de déployer un réseau Internet sans fil.

Pour y parvenir, il fallait toutefois créer une antenne de transmission résistante, efficace et peu coûteuse à installer.

Voilà précisément ce que les chercheurs chez AT&T ont accompli comme exploit. AirGig est suffisamment avancé pour qu’on entame des tests sur le terrain dès l’an prochain aux États-Unis.

La compagnie ne manque pas d’optimisme et annonce d’ailleurs qu’à compter de 2020, 75 % de l’accès à son réseau sera pour ainsi dire “virtuel”, c’est-à-dire sans fil.

Internet à haut débit pourrait être acheminé par de semblables antennes
(Photo : Project AirGiG d’AT&T)

 

Une technologie accessible à tous

Contrairement à la fibre optique, AirGig utilise les poteaux déjà en place. Donc pas de nouvelles tours ni creusage ou enfouissement de fibre optique, promettent les chercheurs.

Tout se passe grâce à des antennes aménagées au sommet des pylônes électriques actuels, et ce, à des vitesses de transmission de plusieurs gigaoctets à la seconde, selon l’entreprise.

S’il est vrai que certaines communautés rurales accèdent déjà à Internet grâce à des installation sans fil, on a encore besoin d’immenses pylônes et d’antennes gigantesques.

La plupart du temps, les forfaits sont hors de prix, les vitesses plutôt limitées et la couverture rarement excellente sur l’ensemble du territoire desservi.

La technologie AirGig permettrait plutôt d’acheminer Internet à haut débit partout où il existe des installations électriques. En ville comme à la campagne, où il y a un poteau, on pourrait installer de telles antennes.

Détrompez-vous, les signaux ne sont pas transmis par le fil électrique. On utilise plutôt des ondes millimétriques à des fréquences extrêmement élevées pour distribuer le signal. Il s’agit d’une suite à la technologie 4G LTE que plusieurs d’entre vous utilisent déjà pour naviguer sur un cellulaire.

ÉGALEMENT SUR NOTRE SITE :  Vous n'avez pas besoin de tous les connaître

Les petites antennes Internet 5G de nouvelle génération seront simplement disséminées au-dessus des poteaux au lieu de planter d’immenses tours d’Internet comme c’est le cas en ce moment. Et ça, c’est brillant.

 

Pas de filage entre vous et les installations du fournisseur Internet

Ainsi, au lieu d’être desservi par câble, ADSL ou fibre optique, votre accès à Internet à haut débit proviendrait directement d’installations sans fil dans un poteau près de la résidence ou du bureau.

Dépendamment de votre situation, vous n’auriez peut-être même plus besoin d’acquérir de routeur sans fil. Tout ce que vous auriez à faire, ce serait de vous connecter directement à l’antenne dans le poteau voisin. Sans intermédiaire matériel comme vous le faites déjà avec votre téléphone mobile lors de vos déplacements.

Ainsi, ces petites antennes disséminées au-dessus des poteaux réduiront considérablement les coûts d’installation en plus d’étendre la couverture jusqu’à des foyers qu’il aurait été presque impossible de desservir jusque-là.

On doit trépigner d’impatience à l’idée de voir arriver de telles antennes dans certains coins du pays, n’est-ce pas? Cette technologie s’avère prometteuse dans divers domaines et des radios comme les nôtres n’y font pas exception.

(Source : AT&T)

 

The following two tabs change content below.

Simon Forgues

Agent (communications et développement) chez l'ARC du Canada
Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.
%d blogueurs aiment cette page :