1, rue Nicholas, bureau 1206, Ottawa (On) K1N 7B7

(613) 562-0000 rfa@radiorfa.com

J’ai le regret de vous annoncer…

(Par Simon Forgues) – Oui, j’ai le regret de vous annoncer qu’encore cette année, des dizaines de petites stations arriveront à la rentrée automnale mal préparées.

C’est malheureux mais c’est vrai.

 

Nous voilà à la mi-juillet et pourtant, dans de nombreuses petites radios, lorsque sonnera la rentrée d’automne, l’image sonore ne sera pas tout à fait terminée, les canevas d’émissions resteront à fignoler (au fur et à mesure de la saison), le catalogue musicale n’aura été ni épuré ni rafraîchi, etc.

À quoi attribuerait-on ce problème ? Manque de personnel ? Manque de ressources financières ? Il existe diverses raisons.

Quoique les raisons sont nombreuses, en voici quelques-unes…

 

horloge1) Vous préparez sans doute trop tard

N’attendez pas d’être rendu à quelques mois de la prochaine saison pour la planifier. On fait souvent cette erreur de ne pas s’y prendre suffisamment à l’avance et, lorsque surviennent des imprévus, on voit alors s’écrouler le château de cartes. Échafaudez vos plans plus longtemps à l’avance.

 

2) Peut-être êtes-vous trop enthousiaste

Souvent, et c’est particulièrement vrai dans les petites radios, on s’emballe un peu trop rapidement pour la nouveauté. Un bien vilain défaut ! Dès qu’une ou deux nouvelles identifications sont produites, Bang ! On les “brûle” immédiatement en ondes alors qu’en réalité, on gagnerait tellement à arriver à la rentrée avec un bel habillage sonore complet et un lancement de programmation éclatant.

 

Alternative3) Vous n’avez aucun plan B

La démission de votre animateur du matin en plein mois de juillet ? Ouf ! À moins de deux mois de la rentrée. Ça arrive. Sauriez-vous brasser rapidement vos cartes devant un tel scénario ? Votre animateur du retour saurait-il relever le défi  ? Tenez-vous prêt à éteindre de semblables “incendies” en radio.

ÉGALEMENT SUR NOTRE SITE :  8 films à voir où la radio occupe une grande place

 

4) Les ressources ne sont pas à la hauteur des ambitions

Ça arrive quelquefois qu’on échafaude des projets à l’avance, que tout ait l’air de fonctionner sur papier, mais qu’en réalité, ni nos ressources humaines, ni nos ressources financières ne nous le permettent. Dans ce temps-là, on doit revoir les plans et, forcément, ça bousille la planification. En résumé, n’ayez pas les yeux plus grands que la panse. Vous risquez ainsi de ne pas devoir défaire vos projets irréalistes.

 

Échecs5) Connaissez-vous bien vos pions ?

On échafaude un projet de tribune téléphonique mais, et ça on ne le savait pas, l’animateur pressenti est peut-être très dynamique mais s’avère en revanche un bien piètre intervieweur. Désolant ! Avant de jouer vos pions sur l’échiquier, sachez quelle(s) position(s) ils peuvent occuper.

 

Si vous-mêmes avez déjà été confronté à de telles réalités, n’hésitez pas à les partager et nous faire connaître vos astuces pour vous en sortir.

 

(L’image à la Une courtoisie de Nutdanai Apikhomboonwaroot / FreeDigitalPhotos.net)

%d blogueurs aiment cette page :