1, rue Nicholas, bureau 1206, Ottawa (On) K1N 7B7

(613) 562-0000 rfa@radiorfa.com

Internet est une brèche sur le monde et la radio une fenêtre ouverte sur le vôtre

Le 13 février prochain, c’est sous le thème « La radio, c’est vous » que se déroulera la sixième Journée mondiale de la radio.

La première édition remonte à 2012. Adoptée par la Conférence générale de l’UNESCO et ensuite à l’Assemblée générale des Nations Unies, il s’agit d’une excellente façon de reconnaître la place qu’elle occupe dans nos vies.

Le message lancé à l’auditoire cette année est limpide. La radio, ce n’est pas que l’affaire des animateurs et des journalistes.

Ce sont surtout les auditeurs qui l’écoutent et y participent qui lui donnent son identité, ses couleurs.

En fait, ceux qui l’animent ne sont que le reflet du public auquel la radio se destine. Sans auditeurs et auditrices, il n’y en a pas. Aussi simple que ça.

Le média le mieux collé à son public cible

S’il est un média qui renvoie l’image la plus fidèle des gens à qui il se destine, c’est bien celui-là.

Éloignée des grands centres et collée aux réalités rurales, plutôt urbaine et éclatée, ou même classique et relaxante, la radio, c’est vous. On l’écoute parce qu’elle nous ressemble et elle nous ressemble parce qu’on l’écoute.

Des premiers germes d’un projet de radio jusqu’à la mise en ondes, en passant bien sûr par sa gouvernance, les assise de notre mouvement reposent sur la participation de la collectivité.

On oublie trop souvent en effet que la radio n’est pas qu’un simple outil pour propager la musique et la parole. C’est avant tout un important levier de la vie sociale et économique de nos communautés.

Votre radio est un tremplin vers le monde du travail pour de jeunes salariés, une tribune pour les sans-voix, un outil de promotion de vos entreprises et commerces locaux.

Elle est aussi un lieu de diffusion et de promotion où de jeunes artistes de la relève viennent réaliser leurs premières entrevues. Et c’est là aussi que les élus viennent rendre des comptes à leurs concitoyens.

La radio comme indicateur de vitalité linguistique

Là où il y a de la radio, il y a de la vie. Même nos gouvernements le disent. Sérieusement. Nos radios sont des indicateurs de vitalité linguistique entre autres pour le gouvernement fédéral. Le saviez-vous?

S’il y a une radio communautaire francophone dans une région, c’est assurément que des francophones y prospèrent, nous dit-on souvent.

Or, je n’ai pas beaucoup entendu dire ça à propos du Web dernièrement. Et vous?

C’est qu’Internet voyez-vous est une brèche sur le monde, tandis que la radio est une fenêtre ouverte sur le vôtre. Vos voisins, vos amis, vos concitoyens. Retenez ça.

Donc le 13 février prochain, célébrez la Journée mondiale de la radio. Parce que la radio, c’est vous.

Visitez le site Web de l’événement afin d’y trouver des détails et du matériel promotionnel à afficher dans votre site Web ou vos réseaux sociaux.

La radio, c'est vous (affiche de la Journée mondiale de la radio 2017)

The following two tabs change content below.

Simon Forgues

Agent (communications et développement) chez l'ARC du Canada
Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.
%d blogueurs aiment cette page :