1, rue Nicholas, bureau 1206, Ottawa (On) K1N 7B7

(613) 562-0000 rfa@radiorfa.com

Keep de Google comme pense-bête pour vos publications dans les réseaux sociaux

(Par Simon Forgues) – Vous êtes gestionnaire des comptes sociaux de l’entreprise ?

Un cas classique :

On navigue sur le Web. On tombe sur un site susceptible d’intéresser nos abonnés. Or, à cette heure-là, en soirée par exemple, on sait qu’on n’en rejoindra qu’une poignée.

Plus tard, même demain matin à la rigueur, on se doute que ce serait beaucoup mieux.

On met alors l’adresse parmi nos signets, on se dit qu’on la publiera au moment opportun, et, finalement, on finit par l’oublier.

Ça m’est arrivé. Plusieurs fois en plus.

 

Oui, c’est vrai. On peut programmer nos publications avec une application comme HootSuite ou Buffer, mais le procédé est pour ainsi dire très mécanique.

On oublie entre-temps qu’on avait programmé un message, et, quand les abonnés réagissent, on n’est souvent pas disponible pour leur répondre.

Or, avec un simple pense-bête, vous pourriez simplement profiter d’un rappel à l’heure convenue, publier votre trouvaille, et, s’il y a des réactions, interagir avec les internautes.

Voilà où Keep pourrait vous être utile. Un pense-bête pour les moments où ça compte.

Google Keep

Qu’est-ce que ça prend ?
1)
Un compte Google;
2) L’application Keep dans votre smartphone;
3) Les applications natives de vos réseaux sociaux (Ex.: Facebook, Twitter, Google+, etc.).

Lorsque vous dénichez une publication intéressante, rendez-vous sur Google Keep à l’adresse https://keep.google.com, préparez-y votre publication comme dans l’image plus bas, puis programmez un rappel à une heure et un jour convenu.

Dans ce cas-ci, j’ai choisi le 5 février 2015 à 14:23…
Keep2

À l’heure dite, l’application Keep installée ans votre téléphone vous enverra un rappel pour la note que vous avez créée en ligne.

C’est simple, la plateforme en ligne se synchronise avec l’application. Vous créez une note en ligne, elle apparaît ensuite dans le téléphone. Créez-la dans le téléphone et vous y aurez accès dans votre navigateur.

Après avoir reçu le rappel, vous pourrez partager votre message à vos réseaux préférés avec les applications mobiles, au lieu de vous rabattre sur un procédé automatisé et franchement pas naturel comme HootSuite et Buffer. Ce ne sont pas de mauvais services, mais rien ne bat les publications manuelles.

ÉGALEMENT SUR NOTRE SITE :  Jetpack ou la vitamine pour votre blogue WordPress

Au moment de programmer votre pense-bête, vous pourriez même demander un rappel selon le lieu où vous vous trouvez. Par exemple, une fois que vous serez arrivé au bureau.

Notez toutefois que la géolocalisation devra être activée à ce moment-là évidemment. Ça va de soi.

 

Non, ce n’est pas de l’automation à proprement parler. Disons que ça ressemble davantage à une solution hybride, si je puis dire. Là où l’homme et la machine s’entraident.

Mais songez en outre que Facebook a tendance à donner davantage de poids aux publications partagées depuis sa propre application ou son site Web, qu’à celles provenant d’applications tierces comme HootSuite.

N’oubliez pas non plus qu’il vaut mieux publier soi-même que machinalement, et que, de cette façon, vous serez prêt à réagir aux questions et commentaires qui surviendraient suite à votre envoi.

Je m’en sers assez régulièrement et j’avoue que je pourrais maintenant difficilement m’en passer.

The following two tabs change content below.

Simon Forgues

Agent (communications et développement) chez l'ARC du Canada
Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.
%d blogueurs aiment cette page :