1, rue Nicholas, bureau 1206, Ottawa (On) K1N 7B7

(613) 562-0000 rfa@radiorfa.com

La formule TOP 40, une formule “brûlée” ?

(Par Simon Forgues) – À choisir entre un nouveau succès ou une bonne vieille chanson connue, les gens choisiront en général la seconde.

Mais la raison n’est peut-être pas celle que vous pensez. Ce serait dû en grande partie à… la répétition en ondes.

Dans une étude de l’école de commerce Olin de l’université de Washington publiée récemment dans la publication Marketing Letters, et dont l’AFP a publié les grandes lignes, on apprend entre autres que les gens considèrent la radio d’aujourd’hui hautement répétitive.

Après avoir étudié pas moins de 400 personnes, les chercheurs en sont arrivés à la conclusion qu’il manque cruellement de diversité sur les ondes.

Quand on les laisse choisir entre un hit actuel, du genre de ceux qui sont tournés ad nauseam pendant la semaine à la radio, ou encore un vieux succès d’il y a dix, Bouclequinze ou même vingt ans, la majorité des répondants se tournent vers la chanson souvenir.

La formule TOP 40 pourtant encore très répandue à la radio traditionnelle de nos jours ne serait donc plus la meilleure formule à adopter si l’on souhaite faire le plein d’auditeurs et, surtout, les garder à notre antenne.

ÉGALEMENT SUR NOTRE SITE :  Pourquoi le chiffre impair après la virgule sur la bande FM ?

C’est particulièrement vrai à une époque où la musique à la carte en streaming connaît de nos jours un succès phénoménale auprès du public. Mais soyons philosophes. Pour avoir dans dix ou quinze ans des succès souvenirs à se rappeler, ça prend maintenant des succès actuels.

La solution : la diversité en ondes serait sans doute la clé de l’énigme.

Vous voulez d’ailleurs que je vous confesse une chose ?

Si on me confiait la programmation d’une radio musicale urbaine ces jours-ci, il est à peu près certain à 100 % que j’opterais personnellement pour une formule “découvreur de talents” ou “fabricant de hits” plutôt que les sempiternelles TOP 40 ou C.H.R. un peu trop mainstream.

Et vous ?

%d blogueurs aiment cette page :