1, rue Nicholas, bureau 1206, Ottawa (On) K1N 7B7

(613) 562-0000 rfa@radiorfa.com

La publicité radiodiffusée au Canada

Microphone en studio
(Photo : Stockvault.net)

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) dispose d’une réglementation par rapport à la publicité radiodiffusée.

On trouve sur le site Web de l’organisme, une pleine page qui explique de fond en comble les rudiments de la publicité radiodiffusée au chapitre des revenus, limites et contenu.

Quoique vous disposiez ci-dessus de l’hyperlien qui vous mènera directement à la page en question, j’ai quand même cru bon vous en rappeler les grandes lignes, et plus particulièrement celles qui concernent la radio communautaire.

 

Le temps d’antenne destiné à la publicité

Plusieurs personnes sont convaincues qu’il y a une limite quant au temps d’antenne qui peut être destiné à la publicité par les radiodiffuseurs communautaires. Or, il n’en est rien.

Les stations de radio communautaire n’ont aucune limite de temps publicitaire.

Cependant, comme ces dernières sont assujetties à des règles très strictes dans la politique relative à la radio de campus et à la radio communautaire, et qu’elles ont des quotas à respecter sur certains types de contenu en particulier, il serait farfelu de penser que l’une d’entre elles pourrait se transformer demain matin en une station d’infopublicité.

 

Le contenu des messages publicitaires

On pense souvent à tort que le CRTC contrôle le contenu des publicités, mais c’est faux. Au Canada, on compte beaucoup sur l’autodiscipline des radiodiffuseurs ainsi que leur bon sens afin d’élaborer des messages qui sont de bon goût.

Sauf en ce qui concerne ceux destinés aux enfants ou encore qui traitent de boissons alcoolisées, le CRTC ne régit pas directement le contenu des messages publicitaires.

On trouve à la page sur les rudiments de la publicité radiodiffusée, une liste des différentes règles qui s’appliquent en matière de produits du tabac, de drogues, de médicaments et d’autres produits et services.

ÉGALEMENT SUR NOTRE SITE :  Quand le Mali avance et que le Canada se traîne les pieds

 

Pour les auditeurs

Comme il est écrit sur la page Web consacrée aux plaintes en radiodiffusion « le CRTC n’est pas un bureau de censure et ne peut dicter aux radiodiffuseurs le contenu qu’ils peuvent diffuser. Toutefois, certaines normes s’appliquent au contenu des émissions, et le Conseil s’attend à ce que les radiodiffuseurs les respectent. »

Les radiodiffuseurs communautaires qui sont membres de notre association sont des diffuseurs responsables qui adhèrent aux différents codes et règlements en matière de publicité.

S vous croyez qu’un radiodiffuseur a enfreint la réglementation existante, une série de mesures ont été mises en place par le Conseil pour régler les litiges.

Visitez donc la page Web dont on trouve l’hyperlien au début de ce chapitre et voyez comment déposer une plainte relative à la radiodiffusion.

The following two tabs change content below.

Simon Forgues

Agent (communications et développement) chez l'ARC du Canada
Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.
%d blogueurs aiment cette page :