1, rue Nicholas, bureau 1206, Ottawa (On) K1N 7B7

(613) 562-0000 rfa@radiorfa.com

L’ARC du Canada recommande la création d’un programme d’appui destiné aux médias minoritaires

L’Alliance des radios communautaires du Canada était devant le Comité permanent du patrimoine canadien un peu plus tôt ce matin à l’occasion d’une audience portant sur les médias et les communautés locales.

Les membres du comité analyse actuellement de quelles façons les communautés à travers le pays reçoivent leur information locale, de quelles manières elles y accèdent et si elles bénéficient de la meilleure couverture médiatique à laquelle elles auraient droit.

Notre secrétaire général François Coté, ainsi que l’agent au développement et aux communications Simon Forgues, ont fortement insisté sur l’importance pour le gouvernement canadien d’apporter un soutien financier aux médias minoritaires de langue officielle au pays s’ils espèrent pouvoir continuer de prendre nos radios et nos journaux francophones en exemples comme indicateurs de la vitalité linguistique de nos communautés.

Présents lors de la comparution, l’Association de la presse francophone (APF) et la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada (FCFA) ont eux aussi rappelé l’urgence d’agir pour préserver les médias qui contribuent à la pérennité de notre langue et de notre culture au Canada.

Les propos de M. Coté, secrétaire général de notre organisation :

ÉGALEMENT SUR NOTRE SITE :  Notre séjour en Nouvelle-Écosse (galerie de photos)

Notre organisation a rappelé le rôle essentiel que jouent nos radios à travers les communautés francophones, et ce, à maints égards.

Nous tenions en outre à faire savoir aux membres du comité que, oui, les nouvelles plateformes numériques sont des incontournables dans l’univers médiatique de nos jours, mais que nos radios et nos journaux communautaires de langue française n’en sont pas moins très importants pour joindre la population locale directement.

Notre principale recommandation est la mise en place d’un fond destiné aux médias minoritaires comme les nôtres et d’octroyer à chaque bénéficiaire un montant variant entre 40 000 et 60 000 dollars par année pour assurer le fonctionnement de base.

%d blogueurs aiment cette page :