1, rue Nicholas, bureau 1206, Ottawa (On) K1N 7B7

(613) 562-0000 rfa@radiorfa.com

L’art de se comporter dans les médias sociaux

Twitter / Facebook / Google+(Par Simon Forgues) – On ne le dira jamais assez, le Web a la mémoire beaucoup plus longue que la vôtre.

On trouve régulièrement dans l’actualité des histoires de dérapage dans les médias sociaux dont certaines donnent froid dans le dos.

Quand ça dérape, ça peut quelquefois déraper solidement.

Pensons uniquement à cet animateur radiophonique québécois qui fut congédié à l’automne 2010 à cause de propos qu’il avait prononcés sur Twitter à l’égard d’une chanteuse bien connue.

 

Public un jour, public toujours

Vous pouvez difficilement vous transformer impunément en Dr Jekyll ou Mr Hyde au gré de vos humeurs et selon que vous vous exprimez en ondes ou sur un réseau social.

Pourquoi ? Parce que le public ne sait malheureusement pas faire la distinction entre le professionnel des ondes et le citoyen qui s’exprime en ligne.

D’autant plus qu’un bon nombre de vos abonnés dans les réseaux sociaux sont très probablement de vos auditeurs. Voilà la rançon de la gloire.

 

Respect, respect, respect. Ai-je écrit respect ? 

LA règle entre toutes les règles est que vous preniez d’abord conscience qu’Internet est un lieu public et qu’il faut y demeurer respectueux.

Mieux vaut ne rien publier qui serait indéfendable devant la justice, votre employeur, votre famille et n’importe qui d’autres.

Si, au beau milieu d’un aréna bondé de milliers de personnes, vous vous mettez à crier à qui veut bien l’entendre que votre directeur des programmes est un sombre idiot, ne vous étonnez pas d’en subir les conséquences. Même chose sur les réseaux sociaux.

ÉGALEMENT SUR NOTRE SITE :  Utilisez Skype gratuitement et sans compte pour vos échanges à distance

Le respect, ça passe aussi, que vous le vouliez ou non, par un bon usage de la langue française et de la façon dont vous vous exprimez.

Sachez passer votre idée clairement et, surtout, avec classe.

 

Conservez la même trajectoire

Si les gens vous connaissent à la radio comme étant un être attentionné et pas misogyne pour deux sous, n’allez pas tenir sur votre Twitter des propos sexistes à l’égard des femmes. Vous êtes averti, ça peut faire craquer le vernis !

À l’inverse, oui, j’avoue, ça peut vous servir de faire des blagues douteuses si c’est votre style en ondes.

Mais encore là, assurez-vous de savoir tracer la ligne entre vie privée et vie publique. Respectez les limites de la décence et sachez qu’Internet est équipé en quelque sorte d’une lentille de microscope.

Si votre directeur des programmes vous paie grassement pour dire des âneries en ondes, vous n’êtes tout de même pas exempté de savoir-vivre parce que vous écrivez sur Internet.

Au risque de me répéter, ça peut vous suivre longtemps, longtemps, longtemps.

Rappelez-vous qu’une fois dans le cyberespace… il est virtuellement presque impossible d’arrêter la machine de tourner.

  • allan lunam

    vraiment intéressant ce billet monsieur Simon Forgues

  • Merci du commentaire, c’est très apprécié.

  • Vivianne

    les paroles s’envolent………………les écrits restent………………
    merci Simon…………

%d blogueurs aiment cette page :