1, rue Nicholas, bureau 1206, Ottawa (On) K1N 7B7

(613) 562-0000 rfa@radiorfa.com

Les campagnes publicitaires en ligne atteignent-elles la cible ?

Souris d'ordinateur(Par Simon Forgues) – Qu’on se le tienne pour dit, au Canada, on aime naviguer sur Internet. Et beaucoup en plus.

Selon des chiffres de eMarketer que cite la firme Nielsen dans un communiqué, plus de 3 Canadiens sur 4 sont actifs en ligne. De tous les pays, ce sont sans doute eux qui y sont le plus présents.

Il peut donc être drôlement tentant pour les industries et commerces de délier les cordons de la bourse et d’injecter de grosses sommes d’argent dans d’immenses campagnes promotionnelles en ligne. Mais…

Les campagnes de publicité sur Internet atteignent-elles forcément toutes la cible ?

Pas nécessairement. Il faut savoir faire preuve d’énormément de savoir faire. En voici la preuve, selon Nielsen.

 

Des statistiques révélatrices

La firme Nielsen a étudié pas moins de 280 campagnes publicitaires en ligne au Canada afin de voir si elles avaient atteint leur but. Des publicités qui, une fois mises toutes ensemble, ont généré 260 millions d’impressions, c’est-à-dire le nombre de fois où elles sont apparues en ligne.

Il faut d’abord comprendre qu’impression n’est pas forcément synonyme de portée ni même de fréquence. Bref, des publicités visionnées à autant de reprises n’auront pas forcément la même portée.

Ce n’est pas parce qu’une publicité a été affichée à 10 ou 12 millions de reprises qu’elle l’a forcément été à autant de personnes distinctes, et ça ne signifie pas non plus forcément que les gens l’ont même regardé.

ÉGALEMENT SUR NOTRE SITE :  Un serveur de courriel avec votre propre nom de domaine

Les différences entre deux campagnes peuvent être aussi grandes que 2 % de portée dans un cas et 36 % dans l’autre, comme l’indique Nielsen. C’est immense.

On constate que la portée varie considérablement selon l’âge et le sexe, mais curieusement pas tellement en fonction de la langue. En effet, la portée des campagnes anglophones n’a été que de 2 % supérieure à celle des campagnes similaires en français.

Nielsen elle-même conclut qu’il n’est pas nécessairement facile de frapper la bonne cible lors d’une campagne d’affichage publicitaire en ligne, et qu’il peut y avoir des écarts considérables dépendamment du profil de consommateurs qu’on espère joindre.

 

(Source : Nielsen / Image : morgueFile)

The following two tabs change content below.

Simon Forgues

Agent (communications et développement) chez l'ARC du Canada
Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.
%d blogueurs aiment cette page :