1, rue Nicholas, bureau 1206, Ottawa (On) K1N 7B7

(613) 562-0000 rfa@radiorfa.com

Les dépenses des consommateurs en fin d'année

Dans un récent article de Radio-Canada, on apprenait que les consommateurs canadiens allaient être encore très prudents dans leurs achats pour les Fêtes de fin année.

Le sondage dont il est question dans l’article fait état d’une croissance des ventes au détail d’environ 1 à 2 pour cent.

Mais on se rend compte que ce sera surtout dû aux achats en ligne, aux grandes bannières américaines qui feront davantage sentir leur présence en sol canadien ou encore aux marchands transfrontaliers qui attireront les acheteurs canadiens en quête de bonnes affaires.

 

Que suggérer à vos annonceurs ?

Devant un tel constat, il peut être normal qu’un annonceur soit frileux à investir dans une campagne de publicité, surtout s’il s’aperçoit que les consommateurs seront plutôt conservateurs dans leurs dépenses.

Or, ne pas faire parler de soi est encore la plus mauvaise décision à prendre en de telles circonstances.

Faites-le comprendre aux annonceurs. Si on ne parle pas d’eux, ils n’existent pas dans la tête des consommateurs. Tout simplement. C’est dommage que la promotion soit trop souvent l’un des premiers endroits dans lequel coupent les annonceurs, alors que dans les faits, c’est certainement l’une des dernières places où couper.

Il ne faut pas oublier, comme le mentionne ce sondage, que 63,9 % des participants choisissent l’endroit où ils feront leurs achats selon les plus bas prix offerts.

Vos annonceurs doivent donc parler de leurs aubaines alléchantes, de la proximité qui permet d’économiser les déplacements, etc.

ÉGALEMENT SUR NOTRE SITE :  La fausse bonne idée de vendre de la pub à Espace Musique et Radio 2

Entre deux produits de style et de qualité comparables, on choisit généralement le moins dispendieux des deux.

 

La variété et la quantité

Plus de la moitié des sondés affirment que le choix de produits et la variété de marques constituent les principaux attributs qu’ils recherchent chez un détaillant.

Votre client ne vend que des bottes et des souliers ? Qu’à cela ne tienne.

Il en vend de toutes les marques, les couleurs, les styles et les pointures. Pour chausser la famille durant les fêtes, ce n’est pas dans le gros magasin à rayons qu’il faut aller. Celui-là n’a que que deux ou trois marques, dont une seule est de qualité plus ou moins bonne, et personne n’y trouve vraiment son compte.

C’est chez le marchand de souliers du coin de la rue que la sélection est la meilleure ? Alors, dites-le.

 

Les choix des consommateurs

Les gadgets technologiques font toujours plaisir mais ils sont moins prisés que par les années passées.

Cette année, les consommateurs pourraient apparemment préférer offrir des cartes-cadeaux, des vêtements ainsi que des jouets et des poupées.

Les livres de même que les aliments et boissons alcoolisées suivent. Les produits liés à la technologie viennent loin derrière.

%d blogueurs aiment cette page :