1, rue Nicholas, bureau 1206, Ottawa (On) K1N 7B7

(613) 562-0000 rfa@radiorfa.com

Méfiez-vous des pièces jointes suspectes

(Par Simon Forgues) – Soyez prudent lorsque vous recevez une ou des pièces jointes par courriel. On ne sait jamais dans quel piège on peut tomber.

Des diplomates l’ont appris à leurs dépens, comme nous l’apprenait ce weekend le Daily Telegraph. L’événement est survenu en février 2011.

Je vous sers cette avertissement pour préserver l’intégrité de vos ordinateurs mais aussi un peu la vôtre.

 

Le subterfuge de la photo de charme

Pirates informatiquesDes pirates informatiques ont réussi à s’introduire dans les ordinateurs de diplomates avant la réunion du G20 à Cannes en 2011 grâce à la promesse de visionner la photo d’une femme nue. Mais pas n’importe laquelle.

Ils avaient envoyé des courriels invitant les destinataires à visionner des photos de Carla Bruni.

Cette dernière, qui, comme on le sait, est la conjointe de Nicolas Sarkozy, qui était alors le président de la France.

Pas besoin d’être de la NSA, de la CIA ou d’autres agences de renseignement, car s’il faut en croire l’article, la seule possibilité de visionner la photo de Carla Bruni nue suffit amplement à appâter un diplomate.

Or, dans ce cas-ci, les courriels expédiés aux diplomates du G20 renfermaient une pièce jointe qui était en fait d’un cheval de Troie.

Une fois les ordinateurs infiltrés, ceux-ci expédiaient des messages piégés sous le couvert de l’utilisateur qui venait de se faire attraper.

Les destinataires, voyant que le message provenait d’une source réputée comme étant fiable, tombaient alors dans le piège.

Selon une source gouvernementale, à peu près tous les destinataires de courriels ont été piégés de la sorte. Parmi ceux-là, des ministres des finances ainsi que des représentants de banques centrales

 

Pourquoi ont-ils ouvert ces pièces jointes ?

C’est vrai, la chair est fiable, mais soyons honnête vous et moi.

On est ici dans un contexte de relations diplomatiques. Vous recevez d’un autre diplomate la ou les photos de l’épouse nue d’un président. Le président français de surcroît.

ÉGALEMENT SUR NOTRE SITE :  7 ressources incontournables pour des photos gratuites de qualité

Peut-être pourriez-vous être ensuite tenté de “monnayer” ce genre de courriels lors d’échanges diplomatiques. Avec le président en question et pourquoi pas aussi avec l’expéditeur.

N’oublions pas que le chantage est une affaire courante dans le monde de la politique.

L’histoire ne dit pas si des informations sensibles ont pu être compromises, car l’enquête se poursuit, mais on sait qu’ils ont été une impressionnante quantité à se faire prendre au piège.

 

La morale de l’histoire

N’importe qui peut se faire prendre. Il s’agit pour les pirates d’utiliser le bon subterfuge.

Pour des diplomates, ce sont des photos compromettantes de la femme du président. Dans une radio, ce pourrait être un supposé fichier MP3 renfermant les bloopers d’une station concurrente.

Méfiez-vous et n’ouvrez donc pas les pièces jointes dont vous n’avez pas la certitude du contenu.

Même si elles émanent de personnes que vous connaissez. Si quelqu’un vous expédie du contenu qui pourrait être bizarre, méfiez-vous avant d’ouvrir.

 

The following two tabs change content below.

Simon Forgues

Agent (communications et développement) chez l'ARC du Canada
Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.
%d blogueurs aiment cette page :