1, rue Nicholas, bureau 1206, Ottawa (On) K1N 7B7

(613) 562-0000 rfa@radiorfa.com

Permettre aux artistes canadiens de souffler un peu

 

Guitariste
Photo : (imagerymajestic / FreeDigitalPhotos.net)

Tyrone Benskin, député néo-démocrate de la circonscription fédérale de Jeanne-Le Ber au Québec, vient de déposer un projet de loi qui s’attire déjà l’appui du milieu artistique.

Le projet de loi C-427 englobe deux propositions dont l’objectif est d’offrir la chance aux artistes de souffler quelque peu en leur permettant d’étaler leur revenu sur une période allant de deux à cinq ans.

Si le gouvernement fédéral adoptait une pareille mesure, il marcherait ainsi sur les traces du Québec et de plusieurs autres pays étrangers qui ont déjà allégé le fardeau fiscal des artistes.

 

Deux propositions appréciées

L’une des propositions est d’accorder aux artistes canadiens la possibilité d’étaler leurs revenus pour le calcul de l’impôt fédéral à payer.

L’autre est de créer une exonération d’impôt pour la première tranche de 10 000 $ de revenu tiré de redevances versées à l’égard d’activités artistiques.

 

ANIMUn autre appui de taille du milieu artistique

L’Alliance nationale de l’industrie musicale (ANIM) a tenu à faire connaître son appui au député par le biais d’un courriel dont l’ARC du Canada a obtenu copie.

ÉGALEMENT SUR NOTRE SITE :  Bazar des arts (semaine du 14 octobre 2016)

L’ANIM, qui défend et promeut les activités de l’industrie musicale francophone et acadienne au pays, ajoute sa voix à celle d’autres organismes nationaux.

Le directeur général de l’organisme, Benoît Henry, a souligné en outre qu’il s’agissait d’une mesure tenant compte de la réalité de la distribution des revenus des artistes qui, d’une année à l’autre, varient en fonction des cycles de la vie artistique.

 

%d blogueurs aiment cette page :