1, rue Nicholas, bureau 1206, Ottawa (On) K1N 7B7

(613) 562-0000 rfa@radiorfa.com

Pour convaincre les politiciens de l’importance de la radio communautaire

(Par Simon Forgues) – Mois après mois, vous êtes toujours plus nombreux à vous fier à nous pour vous informer sur le monde de la radio, les nouveaux médias, la francophonie ainsi qu’une foule d’autres sujets associés à nos activités.

On aurait mille et un bons arguments pour convaincre les candidat(e)s aux élections de l’importance de nos radios et du mouvement, mais laissons parler les chiffres.

Depuis sa refonte en 2012 et la mise en ligne d’informations pertinentes sur une base plus régulière, nous avons assisté à une croissance marquée des fréquentations du site Web.

À quelques semaines de la 42e élection fédérale, voilà une belle manière de démontrer aux candidat(e)s que nos médias communautaire de langue officielle en situation minoritaire sont importants aux yeux du public.

Les citoyens nous écoutent, nous fréquentent, nous lisent. Les preuves…

radiorfa

Quelques statistiques

Parce que nous sommes une organisation vouée au mouvement communautaire et qu’on tient à vous tenir au courant de nos activités, faisons preuve d’ouverture. Voici quelques chiffres révélateurs quant à la fréquentation de notre site Web. Des preuves que l’intérêt envers le mouvement ne se tarit pas. Au contraire, ça ne cesse de croître.

Les statistiques de Google Analytics sont basées sur les trois premiers trimestres de l’année 2015, c’est-à-dire du début janvier jusqu’à la fin du mois de septembre 2015.

 

5 988
Le nombre moyen de visites distinctes chaque mois sur notre site.

En 2012, nous recevions en moyenne 1 013 visites par mois.

L’année suivante, après la refonte, nous en étions rendus à 1 885 en moyenne par mois.

En 2014, on en recevait en moyenne 2 664 chaque mois.

On est maintenant rendu à presque 6 000 visites distinctes par mois.

Oui, ça peut sembler relativement peu si l’on compare avec des sites de nouvelles quotidiennes, mais pour une organisation telle que la nôtre, ça démontre un intérêt soutenu de la population à l’égard de nos activités. Même si on n’est pas une station de radio ou de télé, les gens veulent s’informer de nous et de nos membres.

 

46 435
Le nombre de visiteurs différents qui sont venus sur Radiorfa.com durant les 9 premiers mois de 2015.

 

161,54 %
L’augmentation des visites sur notre site Web par rapport à la même période l’an dernier.

 

136 984 vs 50 993
Les pages consultées lors des 3 premiers trimestres de 2015 par rapport à la période correspondante l’année dernière.

 

2,54
Le nombre moyen de pages que consulte chaque visiteur lorsqu’il passe sur notre site Web.

 

Que nous disent ces chiffres ? Pour une organisation comme la nôtre, qui ne fabrique ni ne vend aucun bien de consommation courant, ça signifie entre autres choses que les gens s’intéressent beaucoup à notre mouvement.

Ils veulent en apprendre sur la radiodiffusion francophone dans les communautés de langue officielle en situation de minorité linguistique.

ÉGALEMENT SUR NOTRE SITE :  Nielsen mesurera l'écoute de la radio en ligne

Nous ne sommes pas dans le “business to consumer” (B2C), c’est-à-dire que l’organisme n’est pas dans les services directs aux consommateurs, et pourtant on constate une fréquentation assidue de notre plateforme en ligne.

Ça veut dire que les internautes ne font pas que passer par hasard, mais plutôt qu’ils viennent s’informer de nos activités, de notre expertise en radiodiffusion et dans les nouveaux médias. Ils sont désireux d’en apprendre davantage sur nos radios membres et les opportunités qu’elles représentent de joindre les francophones du pays.

 

Qui sont nos visiteurs

Certains prétendent à tort que la radio n’est qu’un “média de vieux”, que “les jeunes ne s’y intéressent plus”, etc. Nos chiffres tendent plutôt à démontrer qu’au contraire, la jeune population active s’intéresse encore beaucoup à la radiodiffusion et les sujets apparentés.

Basés sur un échantillon d’un peu plus de la moitié de nos visiteurs, soit 51,17 % du total des sessions (les visites), on constate que la population active des 18 à 44 ans représente plus des 2/3 (67,19 %) de nos visiteurs.

L'âge de nos visiteurs (Janvier à septembre 2015)
(Source : Google Analytics / 1er janv. au 30 sept. 2015)

 

Et, si vous pensiez que la radio était une guerre des sexes, détrompez-vous. Autant les femmes que les hommes visitent notre site Web comme le démontre ce graphique basé, lui aussi, sur un échantillonnage de plus de la moitié de nos visiteurs. On aime la radio communautaire francophone peu importe qu’on soit une femme ou un homme.

(Source : Google Analytics / 2 octobre 2015)
(Source : Google Analytics / 1er janv. au 30 sept. 2015)

Que devrions-nous conclure devant de tels chiffres à quelques jours de la 42e élection fédérale canadienne ?

Je pense que le milieu politique doit être conscient que le mouvement de la radio communautaire francophone en milieu minoritaire suscite un vif intérêt de la part de la population. Espérons qu’ils n’oublieront pas une fois élus.

Merci à nos radios d’exister et de contribuer à l’épanouissement de la langue et de la culture francophone au Canada. Vous faites un travail remarquable. J’insiste. Remarquable.

Et merci à vous, chers visiteurs, d’être toujours si nombreux à venir prendre de nos nouvelles. Revenez quand bon vous semble; on aime la visite.

The following two tabs change content below.

Simon Forgues

Agent (communications et développement) chez l'ARC du Canada
Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.
%d blogueurs aiment cette page :