1, rue Nicholas, bureau 1206, Ottawa (On) K1N 7B7

(613) 562-0000 rfa@radiorfa.com

Pourquoi annonce-t-on à la radio ?

(Par Simon Forgues) – Pourquoi ? Parce que ça vaut encore la peine d’y annoncer.

On ne se fera pas d’illusion; le monde médiatique est en pleine mutation.

Au risque de répéter du déjà lu et entendu, Internet a bouleversé nos vies à tel point que nos habitudes de consommation des médias ont beaucoup changées. J’oserais même écrire qu’elles ont complètement changées.

Mais s’il y a un média qui, parmi tous les autres, continuent de tirer son épingle du jeu, c’est bien la radio.

 

On écoute tous la radio à un moment ou à un autre

On aura beau dire que les jeunes écoutent de moins en mois la radio. Que les 24 à 35 ans sont de plus en plus en ligne. Etc.

« On écoute tous la radio à un moment ou à un autre. »

porte-voixLe matin, quand c’est jour de tempête, pour connaître l’état des routes et les écoles fermées. Dans le bus, quand on s’en va à l’école ou au travail.

Dans les boutique ou encore au supermarché où l’on va faire nos achats hebdomadaires. Assis sur la chaise du dentiste ou même dans la salle d’attente du médecin.

En voiture, quand on part rendre visite à la famille. Dans la salle de bain alors qu’on se rase. Au casse-croûte du coin où l’on dîne tous les jours.

Même quelquefois sur le ponton par une belle journée d’été en plein milieu de votre plan d’eau préféré.

On peut écouter la radio en toute circonstance et en tout lieu.

 

La façon change mais ni la forme ni le but

Même si les plateformes changent, que les gens écoutent davantage en direct sur Internet ou même de la baladodiffusion, le médium sonore qu’est la radio, lui, ne change pas dans sa manière d’être.

La radio continue de parler aux gens, de livrer de l’information, de fournir des émotions, et, quand les gens sont fidèles à une station, ils le demeurent longtemps.

Sortez de votre personnage d’annonceur ou encore de professionnel de la radio. Observez attentivement vos propres habitudes d’écoute comme auditeur.

Vous constaterez qu’en général, vous écoutez relativement peu de stations de radio distinctes, 1 ou peut-être 2 sur une base régulière, mais que vous visionnez pourtant 4, 5 ou peut-être même 6 chaînes de télé différentes chaque semaine.

Pourquoi ? Parce que la radio reflète un style de vie, une réalité que s’approprient les auditeurs. La radio leur parle. À chacun d’entre eux et à tout le monde en même temps.

ÉGALEMENT SUR NOTRE SITE :  Une idée brillante dans le studio

Ni le Web, ni le journal, ni la télé ne sont capables de créer un sentiment aussi puissant d’être à la fois seul avec son média et plusieurs en même temps.

Ce sentiment d’appartenance est vraiment, vraiment très fort !

 

Voici donc (en vrac) quelques-uns des avantages indéniables d’annoncer à la radio. Vous verrez qu’ils sont irréfutables :

  • L’atteinte de cibles géographiques et démographiques bien précises : on atteint un bassin de population à portée des gens d’affaires et des commerçants.
  • Une écoute qui connaît peu de fluctuations saisonnières : si on regarde beaucoup moins la télé durant l’été par exemple, la radio, elle, ne connaît pas de creux semblables.
  • Le renforcement de la marque que n’offrent pas les médias sociaux : on l’a déjà écrit, la publicité dans les médias sociaux nuit au prestige.
  • La mobilité que relativement peu d’autres médias peuvent offrir : on peut écouter la radio à peu près partout.
  • L’instantanéité dans la transmission de votre message : on a besoin de relativement pas de temps pour écrire une annonce et la lire en ondes.
  • La fréquence de diffusion : il est possible de diffuser un message sur une longue période et à plusieurs reprises.
  • Le peu d’effort requis du consommateur pour recevoir le message : lire le journal, regarder la télé, naviguer sur le Web, ça demande d’être actif. La radio, elle, permet de faire plus d’une chose à la fois et de capter quand même le message.
  • Etc.

Pourquoi annonce-t-on à la radio ? Pour toutes ces raisons et bien d’autres.

 

(Image de coffish H sous licence Creative Commons)

The following two tabs change content below.

Simon Forgues

Agent (communications et développement) chez l'ARC du Canada
Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.
%d blogueurs aiment cette page :