1, rue Nicholas, bureau 1206, Ottawa (On) K1N 7B7

(613) 562-0000 rfa@radiorfa.com

Pourquoi votre chanson ne jouera pas en ondes

(Par Simon Forgues) – Un billet d’Eric Alper m’amène à en reprendre quelques bribes pour le bénéfice des artistes de la chanson et de la musique.

Tout artiste qui aspire à une carrière professionnelle en chanson/musique devrait le lire. Sérieusement. Parce que vous devriez être prêt, en tant qu’artiste, à entendre de telles réponses de la part des directeurs musicaux.

Oui, il faudra défoncer plusieurs portes avant d’entendre votre chanson à la radio. Préparez-vous à en entendre des vertes et des pas mûres, comme on dit par chez-nous.

 

Un type qui sait ce dont il parle

Eric Alper (@thatericalper sur Twitter) est directeur des relations avec les médias et le public chez eOne Music Canada en plus d’être animateur à SiriusXM. Il s’est occupé de relations publiques pour des noms comme Bob Geldof, Ringo Starr, Randy Bachman, Sinead O’Connor, The Smashing Pumpkins et une bonne quantité d’autres.

Ce que j’ai lu parmi ces « Raisons pour lesquelles la radio ne veut pas jouer votre chanson » (135 reasons why radio won’t play your song) est tout à fait véridique.

J’ai moi-même reconnu quelques-unes des phrases que j’ai pu dire à des artistes ou leurs agents de promotion durant ma carrière en radio alors que j’occupais les responsabilité de la programmation musicale et des émissions pendant plusieurs années.

Je ne traduirai pas toutes ces raisons; j’aimerais bien que vous lisiez la totalité de son billet. Ça en vaut la peine.

Je me permettrai d’en reprendre seulement quelques-unes parmi les plus pertinentes et j’ajouterai surtout quelques conseils.

 

1. Ce n’est pas pour nous ou pas notre format (Not for us or our sound)

C’est l’argument classique. En tête de liste des réponses toutes faites.

Guitariste heavy metal

Si vous êtes bien préparé, vous savez dans quel style de radio envoyer votre extrait musical. On n’envoie pas une chanson de heavy metal dans une station de hip hop. Les chances qu’elle tourne sont virtuellement nulles.

Certains diront que toute présence en ondes (airplay) est bonne à prendre. Peut-être, mais c’est aussi une excellente façon, selon moi, d’induire le public en erreur sur votre style réel. C’est mon opinion mais peut-être diverge-t-elle de la vôtre. À vous de voir.

Un agent de promotion qui connaît bien les radios dans lesquelles il téléphone va réfuter ce genre d’argument, puisqu’il aura préalablement bien ciblé les radios potentielles et dira par exemple que tel ou tel autre artiste au style très comparable tournent déjà, alors pourquoi pas vous.

ÉGALEMENT SUR NOTRE SITE :  Couper dans le budget publicitaire est une MAUVAISE idée (+ 10 astuces)

 

2. Ça ne vend pas chez-nous (There are no local sales)

De nos jours, les stations ne sont plus cantonnées à un auditoire local. Grâce à Internet, leur auditoire est virtuellement à l’échelle planétaire. Les gens n’achètent d’ailleurs plus tellement de musique dans les magasins physiques mais davantage en ligne.

Disques compactsDemandez au directeur musical quels sont les genres musicaux et les artistes qui se vendent dans son marché. Certains d’entre eux vous disent que votre style ne se vend pas mais ils bloquent littéralement si vous leur demandez quels sont les bons vendeurs. (Là, on entend voler les mouches)

Informez le directeur musical que votre album renferme aussi d’autres titres. Proposez de le lui envoyer s’il n’a pas encore votre disque. Demandez s’il peut l’écouter et si vous pouvez le rappeler ensuite pour connaître son opinion sur l’ensemble des chansons.

Pour connaître les 133 autres raisons évoquées par Eric Alper, lisez son billet intitulé 135 reasons why radio won’t play your song. Oui, il en fournit 135 en tout et pour tout.

P.S. Si vous êtes interprète ou auteur-compositeur-interprète et avez besoin de quelques conseils, n’hésitez pas à soumettre vos questions et commentaires ci-dessous. Je me ferai un plaisir de vous fournir quelques pistes de solutions au meilleur de mes connaissances.

The following two tabs change content below.

Simon Forgues

Agent (communications et développement) chez l'ARC du Canada
Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.
%d blogueurs aiment cette page :