1, rue Nicholas, bureau 1206, Ottawa (On) K1N 7B7

(613) 562-0000 rfa@radiorfa.com

Soldats ! Joignez les rangs

(Par Simon Forgues) – En radio communautaire, comme dans tout autre organisme qui requiert le support de la communauté, il faut savoir se créer une base de sympathisants.

SoldatsSe doter d’une armée de “petits soldats” si je puis dire, qui joindront vos rangs et défendront le projet contre vents et marées.

Rien à voir avec les armes et le combat, cela étant dit. On comprend la figure de style.

Dès que vous commencez à élaborer votre projet de radio communautaire, vous devez à tout prix songer à cette première campagne de mobilisation populaire.

C’est l’une des toutes premières tâches de votre comité provisoire. Ce sont ces gens, je dirais vos “soldats”, qui constitueront les assises de votre projet.

 

Les types de sympathisants

On dénombre, dépendamment des organisations, de 2 à 3 ou même 4 types de membres. Ce sont généralement les individus, les entreprises et organismes, puis des membres honoraires et/ou prestiges.

 

Distinguons-les…

Les individus, ce sont bien sûr les citoyens de votre communauté mais aussi des environs.

Ils sont travailleurs, ménagères, étudiants, etc. Ils ne paieront sans doute pas beaucoup plus de 5 ou 10 $ pour une carte de membre, mais vous pourrez compter sur leur appui lors de vos assemblées et certaines de vos activités.

Quelques-uns d’entre eux deviendront éventuellement des bénévoles et plusieurs de fidèles auditeurs.

 

Les entreprises et organismes, eux, se positionnent en faveur de votre projet en y adhérant. C’est un signal très fort qu’ils envoient.

Ils estiment avoir besoin d’une voix pour promouvoir leurs biens, leurs services et leurs activités. Vous trouverez chez plusieurs d’entre eux vos futurs annonceurs.

 

Les membres honoraires et/ou de prestige sont des personnalités influentes de votre milieu. Un athlète professionnel connu, un artiste de réputation internationale, le député de votre circonscription à la Chambre des communes, etc.

Vous ne compterez peut-être pas sur leur présence lors de vos soupers de spaghetti ou même vos assemblées annuelles, mais ils pourront prêter leur voix, leur image et leur notoriété au rayonnement de votre projet.

 

C’est d’abord aux membres de votre comité provisoire qu’incombera la responsabilité de lancer la campagne de recrutement, souvent lors d’une manifestation populaire comme un festival ou une exposition, afin de rassembler un maximum de personnes en un même lieu.

ÉGALEMENT SUR NOTRE SITE :  Les bénévoles : denrée précieuse pour des radios comme les nôtres

Mais, une fois que vous aurez déjà réussi à obtenir l’appui de quelques sympathisants, vous constaterez que les adhésions devraient croître un peu plus rapidement.

 

Il est essentiel que vous comptiez sur un maximum d’appuis de toute la communauté et de tous les secteurs d’activités si vous espérez obtenir l’approbation du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC).

Sans membre, ne comptez pas non plus sur l’appui des gouvernements fédéraux, provinciaux et municipaux. Il en va de la réputation même de votre projet.

C’est là le premier signe visible de l’appui de la communauté. Vous aurez beau marteler que votre étude de marché prouve la viabilité de votre projet, rien ne battra un membership fort et dynamique pour asseoir la crédibilité de votre organisation.

 

Lorsque vous aurez constitué votre première vraie base de membres, et une fois que vous aurez bien ficelé le projet, vous pourrez ensuite songer à réaliser une seconde campagne de recrutement.

Vous vous servirez de celle-là en même temps comme d’un levier pour recueillir davantage de fonds puisque le noyau dur de votre membership aura cheminé à vos côtés pendant tout le développement du projet et qu’il travaillera d’arrache-pied pour qu’il se concrétise.

The following two tabs change content below.

Simon Forgues

Agent (communications et développement) chez l'ARC du Canada
Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.
%d blogueurs aiment cette page :