1, rue Nicholas, bureau 1206, Ottawa (On) K1N 7B7

(613) 562-0000 rfa@radiorfa.com

Vois-tu ce que j’entends ?

Femme au téléphone

(Par Simon Forgues) – Il y a vingt ou même quinze ans à peine, on appelait à la radio pour faire des demandes spéciales.

Plus tard, on s’est mis à utiliser un formulaire en ligne sur un site Web ou encore un courrier électronique.

Mais, même encore à cette époque, la manière la plus simple et la plus efficace était de décrocher le téléphone et d’appeler en studio pour demander à l’animateur qu’il fasse jouer notre chanson préférée.

Quand sont arrivés les réseaux sociaux, Facebook et Twitter particulièrement, on dirait que dans certaines radios, la voix des auditeurs s’est faite entendre moins souvent. Beaucoup moins souvent.

Pire encore, on suggère maintenant aux gens de faire leurs demandes spéciales par messagerie texte (SMS). Excusez l’expression, mais comme on dit en bon Canadien-Français : Quessé ça ???

 

La radio, c’est du son

N’oubliez pas que des messages Facebook ou des SMS lus en ondes, ça ne fait pas de la très bonne radio. Ça passe sans doute très bien lors d’un bulletin télévisé, mais, à la radio, c’est d’une platitude sans nom.

Oui, je vous comprends.

Ça se gère bien, les messages Facebook. Les autres auditeurs peuvent réagir, vous-mêmes pouvez répondre, et parfois même à l’avance.

La planification est sans doute aussi beaucoup plus simple dans une certaine mesure et, avouons-le, c’est moins dérangeant de répondre à un message Facebook quand on le veut que de décrocher le téléphone quand on n’en a pas vraiment le temps.

Mais à la radio, tout est une question d’audio. Le monde attire le monde, les gens veulent entendre d’autres personnes leur parler. Ils aiment eux-mêmes s’entendre à la radio.

La radio, c’est du son ! 


Les demandes spéciales par téléphone ne devraient JAMAIS être reléguées au second rang derrière celles sur Facebook et Twitter.

ÉGALEMENT SUR NOTRE SITE :  Les résultats financiers de la radio commerciale en 2013

Pourquoi ? Mais voyons donc ! Parce que la radio, c’est du son. Vous avez sans doute une très belle voix. Je n’en doute pas.

Mais, à choisir entre une bonne conversation en ondes avec un auditeur ou encore une demande spéciale Facebook lue par l’animateur, je vais opter invariablement pour la première option à chaque fois.

 

The following two tabs change content below.

Simon Forgues

Agent (communications et développement) chez l'ARC du Canada
Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.
%d blogueurs aiment cette page :