4 solutions (un peu paresseuses mais efficaces) pour faire vivre votre site

En pleine pandémie, peut-être avez-vous d’autres préoccupations que d’entretenir votre site web. Sauf qu’un site laissé à l’abandon, c’est un site que les internautes ne reviennent pas visiter. Voici 4 astuces efficaces de garder un site web vivant, tout en vaquant à d’autres occupations plus urgentes.

Certains sites sont mieux référencés et plus fréquemment que d’autres par les moteurs de recherche. La plupart du temps, c’est qu’ils sont mis à jour régulièrement et renferment des informations très pertinentes.

Ex. : des sites de recettes, de petites annonces classées, etc.

Une fois leur réputation établie, ces sites bénéficient d’ailleurs d’un trafic récurrent et régulier. Le contenu s’ajoute à tel rythme, qu’il arrive même que le contenu est indexé plus d’une fois quotidiennement.

Ce n’est sans doute pas le cas de votre site web.

Certes, vous ne possédez ni ressources financières ni humaines pour créer une telle abondance de contenu et effectuer des mises à jour aussi régulières.

Or, avec mes quelques suggestions, vous ferez vivre votre site web sans vous épuiser.

 

1) L’agrégation de flux RSS

Plusieurs sites proposent des flux RSS (pour « Really Simple Syndication ») qui permettent d”agréger des contenus.

On peut ainsi récupérer des nouvelles, des chroniques ou même de la baladodiffusion dès la mise à jour, puis les afficher sur notre site web.

Quelques exemples :

Et ce ne sont quelques exemples. Il en existe des millions d’autres.

La seule chose qu’il faudra installer sur votre site, c’est un plugin ou un module pour récupérer ces flux RSS et les mettre en forme pour votre site.

En voici quelques exemples pour WordPress (p. ex. : Feedzy et WP RSS Aggregator), Joomla (p. ex. : gsRSSFeed et Latest News Enhanced Pro) ou encore Drupal (p. ex. : Feeds).

P.S. Je n’endosse ni ne promeus aucun produit en particulier et ce ne sont que des exemples.

Une fois ce genre de plugin installé, chaque mise à jour de contenu effectué sur le site agrégé sera automatiquement répertoriée par votre site.

Il s’agit simplement de ne pas laisser croire que vous êtes les auteurs de ces contenus agrégés. Dans tous les cas, une bonne pratique est de s’informer des conditions d’utilisation des flux RSS, si elles existent.


2) Les widgets

Les widgets sont (presque) aussi vieux qu’internet. Il s’agit de petits bouts de code permettant de récupérer et d’afficher des contenus variés sans qu’on ait besoin de trop se casser la tête. Il pourra s’agir de la météo, de l’horoscope, de jeux, etc. Ils sont plus ou moins personnalisables, selon les fournisseurs.

Quelques-uns permettront d’ajuster la hauteur et la largeur, la taille de la police de caractères, les couleurs, etc. D’autres sont moins permissifs. Ça dépend.

Je vous en propose quelques exemples :

N’hésitez pas à faire une petite recherche sur Google pour trouver d’autres sites proposant des widgets et n’oubliez jamais de lire les conditions d’utilisation.

En général, les gestionnaires de contenu (CMS) comme WordPress, Joomla et Drupal répertorient de tels widgets installables directement depuis le panneau d’administration du site web.


3) Des blogueurs collaborateurs

Que diriez-vous de compter sur la collaboration de blogueurs qui enrichiraient votre site Web avec leurs textes ?

Des professionnels de votre région pourraient rédiger des textes sur une fréquence plus ou moins régulière. Certains d’entre eux sont peut-être même déjà animateurs ou chroniqueurs sur vos ondes.

L’horticulteur du centre jardin local, le policier éducateur du service de police régional, etc.

Plusieurs collaboreront gratuitement en échange d’une simple visibilité. Une invitation en ondes à lire leurs textes par exemple ou l’insertion d’une petite bannière qui pointe vers leurs sites web.

Créez-leur simplement un compte à titre d’auteur, puis assurez un contrôle de la qualité.

Une fois que vous avez relu et êtes prêt à publier, il ne s’agira que d’autoriser la publication. Et voilà !


4) Vos propres nouvelles en ligne

Ça semble élémentaire, et pourtant. Plusieurs radios ne le font pas encore. J’en suis d’ailleurs étonné.

Votre journaliste écrit ses bulletins de nouvelles avant de les lire en ondes, n’est-ce pas ?

Alors, il faut à tout prix que vous mettiez ces textes sur votre site web. S’il ne le fait pas déjà, vous faites une grave erreur.

Je suspecte que plusieurs radios n’affichent pas leurs nouvelles en ligne pour diverses raisons : peur du plagiat, crainte que les internautes lisent les nouvelles mais n’écoutent pas les bulletins en ondes, etc.

Or, les gens n’arrêteront pas d’écouter vos bulletins en ondes sous prétexte que vos nouvelles sont sur votre site. N’ayez crainte.

Ce sont deux services parfaitement distincts qu’on ne consomme pas de la même façon.

Une fois que vos nouvelles seront publiées dans votre site web, n’oubliez pas à votre tour de configurer un générateur de flux RSS qui permettra à des sites externes d’afficher vos grands titres et ensuite d’attirer de nouveaux visiteurs sur votre propre site web.

Si vous possédez un site WordPress par exemple, cette documentation officielle (en anglais) vous aidera à bien configurer vos flux RSS.

Astucieux, n’est-ce pas ?

 

Si vous-mêmes avez des suggestions à formuler pour mettre du contenu dans un site web un peu “paresseusement”, si je puis dire, alors partagez vos trucs et astuces ci-dessous.

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.

COMMENTAIRES DES LECTEURS

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :