7 erreurs courantes que vous commettez avec le courrier électronique

Bien qu’il ait été créé en 1971, plusieurs n’en comprennent pas encore toutes les subtilités. Voici 7 erreurs que vous commettez régulièrement lors de l’envoi de votre courrier électronique, mais que vous devriez pourtant corriger au plus vite.

Avouons-le, plusieurs de ces erreurs nous pourrissent l’existence. Particulièrement lorsqu’elles sont commises dans un contexte professionnel.

Ces fautes mêmes anodines peuvent miner les relations professionnelles, voire même anéantir des liens d’affaires dans certains cas.

Erreur No. 1 – L’adresse courriel farfelue
Un couple qui rit en regardant l'écran d'un ordinateur
(Photo : Pixabay.com / licence CC0)

Vous écrivez dans un contexte professionnel? Dotez-vous d’une adresse… professionnelle. Personne n’accorde de crédit à [email protected] qui sollicite une entreprise pour lui offrir d’annoncer à la radio locale.

Vous ne postez pas les lettres du bureau avec votre adresse personnelle dans le coin de l’enveloppe? Alors n’envoyez pas non plus de courrier électronique professionnel depuis votre adresse personnelle.


Erreur No. 2 – Les courriels professionnels la fin de semaine
Un homme qui relaxe devant un feu de foyer
(Photo : Pixabay.com / licence CC0)

Les messages professionnels envoyés le weekend. J’essaie autant que possible de ne pas en envoyer, sauf en de rares exceptions. Si vous saviez pourtant la quantité que je reçois.

Vous travaillez le weekend? Tant pis pour vous. Les autres, eux, ont droit à leur congé.

N’envoyez pas de courriels qui s’inscrivent dans un cadre professionnel durant la fin de semaine. À moins qu’il s’agisse d’une urgence ou de quelque chose de très important.


Erreur No. 3 – Ne pas inscrire de titre à son message
Jeune femme confuse
(Photo : Pixabay.com / licence CC0)

C’est court et c’est simple, ça ne prend que quelques mots. L’objet du message indique clairement le but de votre correspondance. L’information est ainsi traitée plus rapidement et plus efficacement, et l’on peut aussi la trier plus facilement.

Inscrivez systématiquement un titre à votre message. Vos destinataires sauront ainsi rapidement le but de votre correspondance.


Erreur No. 4 – Les destinataires multiples… dévoilés à tous
Une bande de figurines Lego®
(Photo : Pixabay.com / licence CC0)

Vous envoyez le même courriel à plusieurs destinataires? Au lieu d’inscrire toutes les adresses en « copie carbone » (CC), inscrivez-les plutôt en « copie carbone invisible » (CCI).

Pourquoi? Pour diverses raisons…

D’abord, pour ne pas dévoiler les adresses de personnes qui ne veulent pas forcément qu’elle le soit. C’est une question de respect.

Ensuite, pour éviter aussi que certains répondent à tout le monde, alors que tous les destinataires ne sont pas forcément concernés par la discussion.

Évitez les CC (copie carbone) et optez davantage pour les CCI (copie carbone invisible). Sauf si c’est vraiment, mais vraiment essentiel que tous connaissent les destinataires et, à la rigueur, que tous puissent répondre aux autres. Là, c’est différent.

Rappelez-vous toutefois qu’un échange peut rapidement tourner à la cacophonie quand tout le monde se met à faire des “reply all”.


Erreur No. 5 – Répondre à tout le monde sans nécessité
Un homme désespéré devant son portable
(Photo : Pixabay.com / licence CC0)

Hé, oui! Relisez le point précédent.

Si certains ne masquent pas les adresses de l’ensemble de leurs destinataires, alors ne soyez pas surpris si quelques-uns… répondent ensuite à tous.

La réponse à tous (le fameux “reply all”), c’est UNIQUEMENT si tout le monde doit être au courant de la discussion. Pour un point d’information essentiel.

Sinon, réservez vos félicitations, remerciements, compliments, etc. à l’expéditeur plutôt qu’au groupe au complet.


Erreur No. 6 – Les réponses en formule (trop) abrégée
Nuage d'abréviations SMS
(Image : Simon Forgues)

On n’a évidemment pas besoin de s’étendre sur 3 paragraphes pour dire à quelqu’un qu’on lui enverra le dossier demandé avant la fin de la journée.

Par contre, omettre les salutations, les petite formules de politesse (s.v.p. et merci), puis truffer son message d’abréviations à peine compréhensibles, c’est tout à fait inexcusable.

Si vous écrivez des courriels, écrivez en français. Pas en langage SMS.


Erreur No 7 – Ne pas se relire avant d’envoyer son message
Une personne accablée par la honte
(Photo : Pixabay.com / licence CC0)

Commettre une petite faute d’inattention, ça arrive à n’importe qui. Or, trop de fautes et de gaffes simplement parce qu’on ne s’est pas relu, c’est inadmissible.

Repensez au nombre de fois où vous avez pressé sur ENVOYER avant de vous être relu. Trop souvent, n’est-ce pas?

Qu’oublie-t-on régulièrement ? D’indiquer le numéro de téléphone où appeler pour la conférence téléphonique. D’inscrire le nom de la personne à contacter ainsi que son courrier électronique. De joindre le document promis. Etc.


Inspiré de « E-mail : 9 erreurs fréquentes à éviter » sur Ooreka et « 10 erreurs à ne pas faire quand on rédige un mail professionnel » sur Le Huffington Post. Trouvez-y des précisions sur quelques-uns de ces conseils et d’autres aussi.

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.

Envie de commenter? Allez-y!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :