4 activités de financement estivales à organiser en un tour de main

Le retour de la saison estivale permet l’organisation de belles activités de financement à l’extérieur, et ce, relativement rapidement. En voici 4 exemples…

En vous entourant de bons partenaires, vous serez surpris des résultats que vous pourriez atteindre, et ce, tout en respectant un excellent ratio entre le temps et les dépenses vs. les bénéfices obtenus.

En effet, à quoi bon tenir une activité de financement si celle-ci requiert davantage de temps et d’argent qu’elle n’en rapporte. Une évidence, certes. Mais qui ne saute pas toujours aux yeux.

Lave-o-thon
Photo : Morguefile
Lave-o-thon

Un lave-o-thon est toujours agréable à organiser, surtout par une chaude journée d’été. Si toute l’équipe de la radio et les bénévoles y offrent leur temps, dans le grand stationnement d’un centre commercial ou même celui de la station, on peut transformer l’activité en un ‘happening’ très couru.

Demandez l’aide des pompiers; leur lance à incendie pourra rincer les véhicules mieux que vous pourriez le faire.

Ceux-ci seront sans doute encore plus intéressés à vous offrir leur collaboration si vous proposez de diviser les profits de la journée du lave-o-thon. La moitié de l’argent pourrait aller à la radio, puis l’autre moitié à la fondation des pompiers par exemple.

Sortez la musique, accrochez votre plus beau sourire, mettez vos vêtements les plus confortables et amusez-vous.


Hot-dogs
Photo : Morguefile
Vente de hot-dogs

Un supermarché ou un magasin à grande surface accepte de vous offrir à prix réduit – ou même gratuitement – les pains, saucisses et boissons gazeuses? Transformez une belle journée estivale en barbecue familiale.

Installez des hauts-parleurs et faites jouer de la musique. Si vous le pouvez, installez-vous dans un parc municipal bénéficiant d’installations sanitaires et du mobilier urbain (tables à pique-nique, poubelles, etc.).

N’oubliez pas d’être de bons citoyens et laissez l’endroit impeccable quand vous quittez. Si vous laissez les lieux propres en quittant, il y a de fortes chances qu’on soit moins réticent à vous y accueillir de nouveau l’année suivante.


Vente de débarras
Photo : Morguefile
Vente-débarras

La vente de débarras peut se dérouler de différentes façons. D’une part, vous pourriez louer une vingtaine, voire même une cinquantaine de tables à 15 ou 20 $ chacune.

En publicisant suffisamment l’événement à la radio, les gens n’hésiteront pas à louer une table afin de bénéficier de tout l’achalandage généré par votre campagne promotionnelle en ondes. Encore plus si vous transformez la journée en véritable fête avec clown pour maquiller les enfants, musique pour divertir les gens et, pourquoi pas, des espaces réservés à des artisans et artistes locaux qui vendront leurs toiles, sculptures et tricots.

Sinon, proposez aux gens d’apporter les objets encore utiles dont ils ne veulent plus, puis vendez-les vous-mêmes afin de garder les profits. C’est une autre façon de faire, quoiqu’elle demandera néanmoins un peu plus d’efforts.


Course de boîtes à savon

Si votre municipalité a quelques rues en pente, suffisamment en pente mais pas trop non plus, vous avez sans doute là de merveilleuses pistes de course pour les boîtes à savon.

Une journée de descente de boîtes à savon avec trophée au vainqueur et tirages de prix de présence parmi les participants pourrait devenir un rendez-vous annuel.

Publicisez l’événement quelques mois à l’avance afin de laisser le temps aux compétiteurs de préparer leur bolide.

Vous pourriez même en faire un grand derby où s’affronteraient les rivaux des divers villages et villes des environs.

Exigez des frais d’inscription aux participants et trouvez des commanditaires qui s’afficheront sur les clôtures, comme dans les vraies courses automobiles.

Vous pourrez ensuite redistribuer une partie de l’argent recueillie en bourses aux vainqueurs, puis conserverez l’autre partie pour le bénéfice de votre organisation.

 

(Photo à la une : Stig Nygaard / Roskilde Festival 2006 / everystockphoto)

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.

Envie de commenter? Allez-y!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :