Les bonnes idées publicitaires viennent parfois de la lassitude de l’auditoire

À une époque où l’auditoire devient moins tolérant envers la publicité, il faut redoubler d’ingéniosité et pondre de bonnes idées publicitaires. Innover.

C’est pour ça notamment que depuis le 10 septembre dernier, la chaîne Fox Sports diffuse un format publicitaire qui était jusque-là pratiquement absent du petit écran : des messages de 6 secondes.

La télé d’État CBC/Radio-Canada propose un format « Flash Pub » d’une durée de 5 secondes. Sauf que ces messages sont diffusés à la fin d’un bloc publicitaire et uniquement en réseau.

Comme l’explique cet article de Radio-Canada, les annonces de 6 secondes à Fox Sports seront plutôt diffusées à travers les matchs de football. Une nouveauté.

On les verra à des moments bien particuliers, lors de courts temps d’arrêt de la partie par exemple. Fox Sports n’exclut d’ailleurs pas la possibilité de séparer l’écran en deux afin de continuer à transmettre le match, tout en insérant un court spot de publicité.

Il s’agit d’un format qu’on voit d’ores et déjà sur les plateformes Web telles que YouTube ou Facebook.

Pas une nouveauté en radio

La radio n’a pas besoin d’images pour attirer l’attention. Uniquement l’audio. Ça donne plus de flexibilité. La pub s’y décline donc en une multitude de formats depuis déjà plusieurs années.

Comme la radio a aussi l’avantage de ne pas devoir se plier constamment aux impondérables de la diffusion réseau, comme c’est le cas en télé, sa marge de manœuvre est également plus grande.

À part dans les grosses entreprises de radio contrôlées depuis Montréal et Toronto, la radio est souvent locale. On peut insérer des spots de 5, 6, 20 ou même 45 secondes sans trop craindre une coupure ou un retard sur le réseau. En de telles circonstances, ça permet d’exprimer vos bonnes idées publicitaires.

Au fil du temps, on a ainsi vu naître des commandites de 5 ou 10 secondes, ainsi que des blocs renfermant 3 publicités de 10 ou de 20 secondes du même annonceur.

On place un spot en ouverture du bloc, un second au milieu, puis un troisième juste à la fin. Une façon de procéder qui permet de raconter une histoire, depuis l’intro jusqu’au dénouement. L’annonceur jouit ainsi d’un maximum d’exposition en ayant l’ouverture et la fermeture du bloc publicitaire. Un avantage qui se paie généralement un peu plus cher d’ailleurs.

Rien ne vous empêche non plus d’introduire de courtes commandites “cold”, c’est-à-dire sans trame musicale sur l’intro ou l’extro des chansons.

Les bonnes idées publicitaires viennent parfois de la lassitude de l'auditoire
(Photo : Bart / Flickr / licence CC 2.0)
Partez à la chasse aux bonnes idées publicitaires

Vous avez une idée géniale? Une publicité extraordinaire qui entraînera les gens chez vos annonceurs? Ne craignez pas d’innover.

La radio peut se le permettre; surtout la radio locale.

En télé, la machine est plus difficile à faire tourner. La mécanique doit être bien huilée, les rouages bien imbriqués les uns aux autres. Le Web vit aussi un peu avec ces contraintes quant à la durée des annonces et leur taille.

Si la bannière doit être de 728 x 90 pixels, ne fournissez pas 730 x 92 pixels. Ça ne passera pas.

Or en radio, rien ne vous empêche d’ajouter un nouveau format publicitaire à votre cahier de vente. Parallèlement aux annonces traditionnelles que les agences continuent de privilégier bien sûr.

Je dirais que la seule limite est celle de votre imagination. Et un peu aussi la tolérance de vos auditeurs envers les spots de 30 et 60 secondes. S’ils se lassent des pubs classiques, alors innovez!

Rien ni personne ne vous l’interdit. Les nouvelles idées publicitaires déstabilisent quelquefois, certes. Mais vous verrez, ça peut aussi payer.

Besoin d’arguments pour convaincre des annonceurs? Lisez également ce texte qui fournit 4 excellentes raison d’annoncer à la radio plutôt que dans les médias sociaux.

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.

Envie de commenter? Allez-y!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :