Comme Canadiens, vous avez aussi le droit d’exprimer votre opinion au CRTC

Qui peut prendre part aux diverses instances publiques du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) ? Réponse : n’importe qui.

On a eu le privilège cet été de recevoir deux représentants du CRTC lors de notre rencontre nationale annuelle.

Ceux-ci sont venus expliquer le fonctionnement du Conseil, entre autres choses, mais rappeler également l’importance pour les Canadiens de participer aux instances publiques de l’organisme.

 

Ce qui semble intimidant ne l’est pas forcément

A priori, lorsqu’on lit les interventions faites lors des instances de l’organisme fédéral, on aurait tendance à croire que seules des organisations non gouvernementales, des lobbyistes ou des entreprises médiatiques se positionnent sur ces dossiers.

Pourtant, plusieurs de ces sujets sont importants pour les consommateurs.

Comme citoyens canadiens, nous avons la possibilité d’intervenir et de nous positionner en livrant au CRTC nos opinions et nos idées à propos d’un dossier.

Ça peut sembler très intimidant alors que ce ne l’est pas. Toute intervention éclairée et éclairante est utile. Il peut suffire parfois de quelques paragraphes d’un argumentaire bien étayé et lucide pour faire (presque) toute la différence.

Qu’il s’agisse de télévision, de téléphonie sans fil, d’internet à large bande, ou même du renouvellement de la licence de votre station de radio locale que vous souhaiteriez appuyer, vos interventions aident le CRTC à prendre des décisions plus éclairées.

Vos messages peuvent même servir, en certaines circonstances, à prendre des décisions quant à la tarification de vos services de câble ou de téléphonie en outre.

Vous pouvez intervenir directement en ligne, par télécopieur ou encore par la poste. C’est facile.

 

Savoir qu’une instance publique est en cours

Il est simple de connaître les différentes instances publiques en cours.

À chaque fois, le CRTC publie l’information par le biais de son site Internet au www.crtc.gc.ca. Vous pouvez consulter directement la section des instances publiques.

C’est un peu moins évident d’y fouiller, sauf que la Gazette du Canada renferme elle aussi de tels avis d’audiences publiques.

Enfin, vos journaux font quelquefois paraître les avis publics du CRTC qui concernent votre région, et les entreprises elles-mêmes (radio, télé, etc.) sollicitent aussi les avis du public sur leurs ondes lors d’un renouvellement de licence ou une demande de modification de la fréquence par exemple.

C’est important de faire entendre votre avis. Comment l’exprimer au CRTC ?

Visitez la page « Comment participer à une instance publique du CRTC » dès aujourd’hui.

Exprimez-vous. C’est non seulement permis mais je dirais même souhaitable.

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.

Envie de commenter? Allez-y!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :