Dès juillet, Chrome fera la vie dure aux sites Web non sécurisés

Temps de lecture (moyen) : 2 minutes

Je vous l’avait dit en octobre dernier. Il serait grand temps d’obtenir un certificat d’authentification SSL afin de prouver la sécurité de votre site Internet.

Car dès juillet prochain, le navigateur Internet le plus populaire de l’heure servira un avertissement assez évident aux visiteurs des sites Web non sécurisés.Avertissement de site non sécurisé

(Source de l’mage : Google) 

Google annonce qu’à partir de juillet, les internautes ne verront plus apparaître une simple icône indiquant une connexion non sécurisée, comme c’était le cas jusque-là. À la place, un avertissement clair « Not secure » (Non sécurisé) apparaîtra sur tous les sites qui ne sont pas dotés d’une certification numérique.

Tous les sites utilisant le HTTP au lieu du HTTPS seront considérés non sécuritaires, et ce, sans égard qu’il s’agisse de sites transactionnels ou pas.

Une mesure qui sera assurément adoptée rapidement par l’ensemble des créateurs de navigateurs Internet, car ceux-ci espèrent sécuriser les connexions sur le Web plus tôt que tard.

Où et comment obtenir un certificat pour votre site Web

Comme je vous l’indiquais dans mon texte de l’automne dernier, ça ne coûte pas nécessairement une fortune de se doter d’une telle certification.

L’article « How to get FREE SSL Certificate for Website (HTTPS) » du site Geek Flare est particulièrement intéressant. Quoiqu’il soit en anglais, on y fournit quelques excellentes ressources où obtenir un certificat d’authentification SSL.

N’hésitez pas à réclamer et installer le vôtre dès que possible.

En juillet prochain, certains visiteurs de votre site Web pourraient être tentés de rebrousser chemin en arrivant sur une connexion non sécurisée.

Vous ne pourrez plus dire qu’on ne vous a pas avisé. Date butoir : juillet 2018.

 

(Source : « A secure web is here to stay », Google, 8 février 2018)

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.

Envie de commenter? Allez-y!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :