Financement et rétention de la main-d’œuvre au cœur des préoccupations

Le manque de financement et la rétention de la main-d’œuvre demeurent les grands défis des radios communautaires au Canada.

Les radios membres de l’Alliance des radios communautaire du Canada étaient rassemblées la fin de semaine dernière à Ottawa dans le cadre de leur assemblée générale annuel.

Reportage de Jason Ouellette :

Le mouvement en chiffres :
  • 28 radios communautaires membres de l’ARC du Canada;
  • 27 stations en ondes et 1 en processus d’installation;
  • des stations en opération dans 8 provinces et 2 territoires;
  • 4 grandes régions géographiques, soit l’Atlantique, le Nouveau-Brunswick, l’Ontario, ainsi que l’Ouest et les Territoires.

Messieurs Alain Vachon (Discitus Consultants) et Mario Lajoie (Bonne Gouvernance) avaient reçu le mandat de mener à terme la restructuration. Après une année complète de consultation et de planification, l’assemblée des membres a approuvé à l’unanimité les modifications proposées.

Par ailleurs, le président de l’ARC du Canada, M. Paul Demers a salué le travail accompli par les membres, les employés et le conseil d’administration. « Sans la collaboration de chacun d’entre eux, cet exercice n’aurait pu être mené de façon aussi remarquable », a-t-il tenu à rappeler.

Mentionnons enfin que l’organisme a pu compter sur la précieuse contribution de nombreux partenaires comme l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario, l’Association de la presse francophone, l’Association des professionnels de la chanson et de la musique, Canada 150, le Conseil de la coopération de l’Ontario, Groupe Média TFO, La Cité, #ONFR, Radio Unie Target, ainsi qu’Unis TV.

Lien connexe :
· Écoutez les finalistes à notre gala d’excellence 2017 https://radiorfa.com/wp-content/uploads/2017/06/Topo-ARC.mp3

Envie de commenter? Allez-y!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :