La publicité coop peut-elle aider votre entreprise à se relancer ?

Connaissez-vous la publicité coop ? Une stratégie publicitaire permettant de partager les frais d’une campagne entre un détaillant et un manufacturier, ou encore son distributeur.

Alors que l’économie repart tranquillement au terme d’une année mouvementée. la publicité coop pourrait sans doute aider des détaillants à s’offrir une campagne publicitaire intéressante, et ce, à tarif réduit.

Deux partenaires d'affaires
Photo : krakenimages sur Unsplash
Qu’est-ce que la publicité coop ?

Souvent sous-utilisée par bien des entrepreneurs, elle a pourtant fait ses preuves et peut s’avérer particulièrement efficace.

L’Office Québécois de la Langue Française (OQLF) parle de publicité à frais partagés et la définit comme suit :

« Publicité qui est effectuée par un intermédiaire pour le compte d’un fabricant, ou par un fournisseur pour le compte d’un détaillant, et pour laquelle les deux parties se divisent les frais et les obligations. » (Source)

En termes plus clairs, c’est une publicité dont les frais sont partagés généralement entre le détaillant et le manufacturier, ou avec son distributeur.

Comment ça fonctionne ?

Le principe est relativement simple à comprendre.

Une publicité coop fait la promotion d’un ou de plusieurs produits et, dans une certaine mesure, du détaillant qui les vend.

Il peut s’agir de peinture, d’articles pour la maison, etc.

Un certain pourcentage des achats (généralement entre 1 et 5 %) du détaillant auprès du fournisseur servira à constituer une cagnotte pour une éventuelle campagne de pub coop.

Ex. : si vous achetez pour 100 000 dollars d’un tel fournisseur durant l’année, et qu’il consent 5 % de vos achats à de la publicité coop, vous pourriez donc bénéficier de ces 5 000 $ afin de réaliser une ou même plusieurs campagnes distinctes.

Ce montant sera complété par une somme équivalente que le détaillant devra lui-même débourser.

Autrement dit, le détaillant paiera généralement 50 % des frais encourus pour la campagne publicitaire. Tandis que le fournisseur paiera l’autre moitié à la réception des factures et documents connexes (i.e. affidavits de diffusion).

Il faut toutefois s’entendre préalablement sur un plan. On y précise le montant alloué en pourcentage des achats, le type de média où l’on peut s’annoncer, les moments de l’année qui sont ciblés, le type de contenu, etc.

Quelqu'un qui est en train de compter des billets de banque
Photo : Sharon McCutcheon sur Unsplash
Quel est l’intérêt de tels programmes ?

Malheureusement, beaucoup de détaillants se privent du programme de publicité coop. C’est ironique, car de nombreux fournisseurs et manufacturiers possèdent un tel programme. Des exemples ?

On peut voir ici, le matériel auquel les détaillants peuvent se référer pour une campagne coop de la peinture Sico.

Si l’on se réfère à cette partie du site de Techo-Bloc, on trouvera les lignes directrices de leur programme coop.

Tandis que ce document .PDF des foyers Valor explique lui aussi les conditions d’un programme semblable de pub coop.

Chaque année, des sommes importantes de tels programmes sont sous-utilisées. Or, elles sont rarement transférables d’une année à l’autre.

Ça constitue pourtant de belles opportunités publicitaires pour les petits entrepreneurs et, d’autre part, un afflux de dollars dans les coffres de vos médias locaux.

La publicité coop peut aider le détaillant à étirer son budget marketing ou, s’il préfère, accroître la taille ou la durée de son annonce sans augmenter ses dépenses.

Vous pourriez, par exemple, vous offrir une campagne de 100 spots publicitaires à la radio, alors que vous n’aviez le budget que pour une cinquantaine d’occasions.

Ou encore, acheter une page entière de votre journal local, au lieu d’une demi page que vous pensiez pouvoir vous offrir.

Intéressant, non ?

Que faire pour en profiter ?

1) Demandez à vos fournisseurs s’ils ont un tel programme de publicité coop à frais partagés;

2) Consultez-en les lignes directrices (types de médias, fréquence, documents exigés, etc.);

3) Entendez-vous ensemble sur les modalités;

4) Contactez le représentant de votre média local pour planifier votre campagne;

5) Profitez de votre campagne de publicité coop.

Aussi facile que ça !

Un programme coop assure au détaillant et son fournisseur une campagne publicitaire plus importante. Les investissements jumelés de l’un et de l’autre permettent d’obtenir un meilleur retour sur l’investissement.

Pourquoi ne pas en profiter ?

Deux hommes d'affaires discutent sur un banc
PhotoMedienstürmer sur Unsplash

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation. Il est aujourd'hui directeur des communications à l'ARC du Canada où il s'occupe notamment de la présence web.

Vos commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :