Être radiodiffuseur et faire “pousser” de l’argent autrement qu’avec la pub

Pourquoi vous contenter de n’être que de simples titulaires d’une licence de radiodiffuseur, alors que vous pourriez tellement, mais tellement être plus que ça.

Faire de la radio, c’est une chose. Mais est-ce là votre unique planche de salut pour générer des revenus?

La réponse courte : non.

Porter son regard au-delà du rayon de diffusion

En 2017, lors d’une conférence que j’avais moi-même prononcée devant nos membres réunis à Ottawa, j’avais exposé une série de faits et de statistiques où, contrairement aux prétentions de certains, j’exposais que la radio traditionnelle était loin d’être morte et enterrée.

J’y crois dur comme fer. Elle est là encore pour longtemps.

Dans ma présentation « Faussetés et vérités : nouveau médias vs médias traditionnels », je souhaitais abattre certains mythes qui subsistent par rapport au « déclin » apparemment catastrophique des médias traditionnels tels que la radio hertzienne.

Mais en même temps, je voulais aussi faire prendre conscience aux radios qu’il n’est pas inconciliable de posséder une licence de radiodiffuseur, tout en embrassant pleinement les nouveaux médias et d’autres plateformes de diffusion.

8 produits connexes qu’une radio peut commercialiser

J’ai dressé pour vous une liste d’au moins 8 produits ou activités connexes qui pourraient se réaliser en parallèle à vos activités radiophoniques traditionnelles.

Qu’avez-vous actuellement au sein de votre organisation? Des professionnels de l’animation radio? Oui.

Un ou peut-être même deux studios de production sonore bien équipés? Oui.

Des talents créatifs au sein de votre équipe? Un département de vente commerciale? Un service de facturation bien rodé?

Voilà donc quelques façons de mettre ses forces à votre profit et générer des revenus autrement qu’à travers la simple vente publicitaire et les levées de fonds.

Vous pouvez le faire, et ce, sans nécessairement tirer un trait pour autant sur votre ‘core business’, comme on dit en anglais.

 

1) Produisez des messages d’accueil et de mise en attente téléphonique
Jeune femme tenant un téléphone cellulaire
(Photo : Pixabay.com / licence CC0)

Message d’accueil, bande musicale durant la mise en attente, rappels des services offerts par l’entreprise, etc.

En utilisant des musiques sous licence CC0 (Creative Commons) du domaine public comme certaines que l’on trouve dans la Free Music Archive par exemple, vous évitez de devoir vous plier aux règles en matière de droit d’auteur et de reproduction.

Il existe des outils comme Amper par exemple, qui permettent même de créer vos propres musiques sans redevance pour de telles utilisations.


2) Enregistrez des livres audio
Des écouteurs posés sur un livre
(Photo : Pixabay.com / licence CC0)

Le site de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) traite de ce phénomène de société encore relativement récent mais qui prend de l’expansion. Quoique les informations émanent d’une source québécoise, elles pourraient être utiles comme point de départ même si vous êtes hors du Québec.

Si vous avez des auteurs de votre coin de pays qui acceptent de collaborer avec vous, il pourrait s’agit d’une belle façon de promouvoir en plus des talents littéraires locaux.


3) Produisez des fiches immobilières audio
Personne tenant un trousseau de clés dans ses mains
(Photo : Pixabay.com / licence CC0)

Tous n’ont pas forcément le temps de lire les descriptions des maisons répondant à leurs critères.

Proposez aux courtiers immobiliers d’enregistrer de courtes fiches descriptives audio de ses maisons à vendre qui pourront être entendues sur le site Web de l’agence ou même via un numéro de téléphone dédié.


4) Créez des cours de français à emporter avec soi
Écouteurs et téléphone portable dans une poche
(Photo : Pixabay.com /licence CC0)

Alliez-vous à un(e) professeur agréé(e) de français et produisez des cours destinés aux anglophones ou allophones soucieux d’apprendre une langue seconde, en l’occurrence le français.

On télécharge en ligne avec un bouton de paiement Paypal à la pièce ou pour le lot au complet des leçons.


5) Partez un service de disco-mobile et d’animation
Disc jockey devant sa console
(Photo : Pixabay.com / licence CC0)

On dira ce qu’on voudra mais les gens aiment encore se réunir, danser et fêter.

Un bon système de sonorisation, un répertoire bien garni de chansons pop et spécialisées (ex.: valse, merengue, twist, etc.) et un animateur/DJ professionnel, ça fait encore de l’effet lors d’une noce, une fête de finissants ou un ‘beach party’. Même en 2019.

Vous pourriez même décrocher ensuite des contrats de sonorisation pour des congrès, conférences, etc. organisés dans la région.


6) Lancez un audioguide touristique en français

Jeune femme devant un panneau d'affichage d'une gare
(Photo : Pixabay.com / licence CC0)

Le tourisme est une industrie qui a le vent dans les voiles. Vous le saviez, n’est-ce pas?

Ceux et celles qui visitent la région seront sans doute intéressés à entendre des faits historiques, des anecdotes et autres informations intéressantes sur les attractions locales.

Comme le font les guides touristiques imprimés, vous offrez aux entreprises locales (hôtels, restaurants, terrains de camping, etc.) de courtes insertions sonores de 10 ou 15 secondes payables selon le nombre de téléchargements mensuels ou trimestriels.


7) Opérez une boutique d’escompte en ligne
Personne qui fait une transaction dans un site d'achat en ligne
(Photo : Pixabay.com / licence CC0)

De plus en plus de médias possèdent de telles boutiques virtuelles.

Les annonceurs troquent des biens et services contre des espaces publicitaires et/ou du temps d’antenne. Tandis que les acheteurs, eux, voient leurs achats bonifiés d’un certain pourcentage ou encore à prix réduits. Le quotidien Acadie Nouvelle en outre dispose d’une telle boutique.


8) Devenez fournisseur (ou revendeur) de services Internet
Connexion Internet
(Photo : Pixabay.com / licence CC0)

En France entre autres, une radio a pris les grands moyens pour résoudre les problèmes d’accès à la large bande des habitants de la région. À reproduire au Canada? C’est à peu près ce qu’a fait RTC Havre Saint-Pierre, qui regroupe la radio CILE et la télé communautaire locale aux Îles-de-la-Madeleine.

Et vous, quelles idées avez-vous mises à profit pour générer des revenus en parallèle à vos activités radio?

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.

Envie de commenter? Allez-y!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :