Combien gagnent les salariés à la radio aux États-Unis?

Combien gagne-t-on à la radio aux États-Unis?

Quand on se regarde, on se désole, mais quand on se compare, on se console, dit le vieux proverbe.

Alors, envie de vous comparer avec vos collègues qui travaillent à la radio aux États-Unis? Peut-être vous consolerez-vous, mais je n’ai rien à voir là-dedans si ça vous tire une larme.

Je tiens à préciser que le salaire médian n’est pas le salaire moyen. La médiane signifie qu’une moitié des salariés est au-dessus du montant et l’autre moitié en-dessous. Une donnée beaucoup plus significative que la moyenne, selon plusieurs économistes.

 

Ne confondez pas les rôles et responsabilités

Le salaire médian des animateurs radio (radio show host) aux États-Unis est à peu près de 42 000 $ US, soit environ 57 000 $ CA.

À ne pas confondre avec ceux et celles qui présentent des disques (disc jockey), car le salaire médian dans ce cas-là est plutôt de 33 000 $ US, soit environ 44 500 $ CA.

Quand on parle d’un animateur radio, il est plutôt question de ceux et celles qui animent des émissions où l’on parle, on débat, on interviewe des invités.

Il s’agit souvent d’une émission qui porte le nom de l’animateur et/ou qui est inscrite dans une case horaire particulièrement écoutée. On pourrait aussi parler en anglais de radio personality ou on air personality.

Voilà qui explique la différence d’une dizaine de milliers de dollars. L’animateur a davantage de visibilité mais aussi de responsabilités.

D’ailleurs, le salaire médian de ce qu’on appellerait un annonceur radio (radio announcer) est assez près du disc jockey à 36 000 $ US. Ça équivaut à plus ou moins 48 500 $ CA.

À la radio aux États-Unis, on gagne plus dans un bureau qu’au micro

On remarque sans surprise que les salaires sont meilleurs dans les bureaux. Mais ça, c’est vrai autant aux États-Unis qu’au Canada.

Un directeur des programmes, un directeur des ventes publicitaires ou encore un directeur des opérations peuvent s’attendre à gagner des salaires nettement plus élevés que ceux au microphone.

Ce sont souvent des emplois qui requièrent davantage d’expérience dans le domaine de la radio et auxquels incombent aussi beaucoup plus de responsabilités. On gère des horaires, on encadre le personnel, on fait de la formation, etc.

Consultez le tableau ci-dessous et obtenez plus de détails ici. Alors, êtes-vous déçus ou plutôt encouragés?

 

 (Source : PayScale)

 

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.

Envie de commenter? Allez-y!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :