2 bonnes alternatives gratuites à Zoom et Microsoft Teams

Vous n’êtes abonné ni à Zoom, ni à Microsoft Teams. Mais, vous avez quand même besoin d’organiser une réunion virtuelle improvisée sans trop de limitation ni complication ? Voici 2 excellentes alternatives qui risquent de vous plaire.

Des limitations qui deviennent des irritants

Il existe des solutions comme Zoom, ou encore Microsoft Teams, qui réussissent à combler plutôt bien nos besoins en matière de réunion par vidéoconférence.

Mais, force est d’admettre qu’elles ne sont pas toujours idéales. Le problème ? Si l’on ne paie pas pour adhérer à de tels services, on est souvent limité.

Contrainte de temps, nombre de participants plutôt limité, incapacité d’enregistrer nos échanges, etc.

Il est donc impératif d’une part de se créer un compte, même gratuit, et, d’autre part, de payer si l’on souhaite débloquer des options supplémentaires.

C’est ici que nos 2 suggestions pourraient s’avérer particulièrement intéressantes.

Puisqu’elles permettent dans les deux cas d’accomplir presque tout ce que Zoom et Microsoft Teams font, parfois même davantage, et ce, sans frais.

Jeune femme devant son ordinateur pour participer à une vidéoconférence
Photo par Vlada Karpovich / Pexels

 

kMeet (https://www.infomaniak.com/fr/kmeet)

Description de l'image Kmeet-logo.svg.

Gratuit et sans inscription nécessaire, tout le monde peut utiliser kMeet. Aucun téléchargement n’est requis et on peut lancer une réunion immédiatement.

Mieux encore, il n’y a pas de contrainte de temps, contrairement à la formule gratuite de Zoom par exemple dont la limite est fixée à une quanrantaine de minutes maximum.

kMeet dispose d’une fonction de tableau blanc, afin d’échanger des idées ou de l’information directement à l’écran.

Tout est sécurisé et protégé par mot de passe. Vous pouvez approuver l’accès des participants et chiffrer la conversation de bout en bout pour encore plus de discrétion.

De surcroît, le service est compatible avec tous les navigateurs. Il existe également des applications pour les appareils mobiles.

Le service a été largement plébiscité par quantité de publications spécialisées, comme BDM (le Blogue Du Modérateur), ou encore CCM (Comment Ça Marche) qui vous explique d’ailleurs toute la procédure en long et en large.

Pourquoi est-ce gratuit ? D’abord, kMeet repose sur une architecture gratuite et open source qui s’appelle Jitsi.

Ensuite, le fournisseur du service (Infomaniak, un hébergeur web basé en Suisse) tire ses revenus de plusieurs autres services numériques, mais compte tenu de son caractère open source, il fournit le service kMeet gratuitement.

Bref, ce n’est ni mieux, ni pire que Google par exemple, qui propose lui aussi des services gratuits et tire ses revenus d’autres sources.

Comme on le voit dans l’image ci-dessous, kMeet dispose de fonctions tout à fait comparables à d’autres solutions payantes.

Interface de kMeet
Interface de kMeet (capture d’écran)

On peut en outre fair du clavardage entre participants, créer de sondages, ou encore lever la main pour intervenir lors d’une réunion.

Ça ressemble pas mal à d’autres solutions de vidéoconférence bien connues, n’est-ce pas ?


Jisti Meet (https://meet.jit.si/)

Free Video Conferencing Software for Web & Mobile | Jitsi

Si vous avez apprécié kMeet dont on parlait précédemment, vous ne pourrez faire autrement que d’apprécier Jitsi.

Parce qu’il s’agit du logiciel sur lequel kMeet est basé. Aussi simple que ça. Son interface diffère quelque peu, certes. Mais on y retrouve essentiellement les mêmes fonctions.

100 % open source, le service propose une haute qualité audio et vidéo, le tout gratuitement, et ce, sans besoin de créer de compte là non plus. Simplement à créer un lien qui pourra être partagé à vos participants.

Sachez qu’il n’y a aucune limite quant au nombre de participants, mais que la puissance du serveur et la bande passante peuvent restreindre l’utilisation.

Comme on le voit sur l’image ci-dessous, là encore, on profite de fonctionnalités tout à fait semblables à Zoom ou Microsoft Teams, dont la possibilité de partager son écran en outre.

Enfin, sachez qu’il est possible d’installer la solution Jitsi sur son propre serveur s’il respecte les spécifications techniques, afin de s’en servir soi-même sans passer par un service tiers.

Partage d'écran sur Jitsi Meet
Partage d’écran sur Jitsi Meet (capture d’écran)

 

 

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation. Il est aujourd'hui directeur des communications à l'ARC du Canada où il s'occupe notamment de la présence web.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos bannières ne sont ni intrusives, ni inopportunes.

Elles sont une source de revenus pour notre organisation sans but lucratif, ainsi qu’une façon de promouvoir les activités de nos collaborateurs et partenaires annonceurs.

%d blogueurs aiment cette page :