300 mots environ pour mieux comprendre la radio communautaire

Vous vous demandez ce qu’est une radio communautaire et à quoi sert-elle ? Je vous explique ça en plus ou moins 300 mots.

Avec, par et pour la communauté

Une radio communautaire, du moins au Canada, c’est une radio créée et opérée avec, par et pour la communauté.

En France et quelques autres pays de la francophonie, on parle aussi de radios associatives.

Dans certains pays, des radios commerciales s’arrogent parfois l’étiquette de « radio communautaire ». Mais PAS au Canada.

Chez nous, la radio communautaire doit impérativement appartenir à la communauté qu’elle dessert et être un organisme à but non lucratif.

C’est donc la communauté qui décide qu’elle sera sa mission. Dès la création de la station.

Ce sont aussi les membres de cette communauté qui l’opèrent. Pour le bénéfice de l’ensemble de la communauté.

C’est un triangle dont les trois pointes sont reliées et indissociables les unes des autres.

De quels types de communautés parle-t-on ?

Quand on parle de communauté, il peut s’agir de différents types.

À titre d’exemple, ça peut être une communauté géographique et linguistique. Nos radios membres sont au service de collectivités francophones en situation de minorité linguistique au Canada.

Or, il peut s’agir également d’une communauté ethnique, sociale ou autre. Par exemple, une radio dédiée à la communauté haïtienne ou encore une communauté pénitentiaire.

Mais dans tous les cas, il y a une implication de ceux et celles auxquels la radio se destine.

Les membres de la communauté peuvent s’impliquer dans sa gouvernance. Ils peuvent collaborer à sa programmation en réalisant des émissions. C’est possible d’y contribuer par des dons en argent, en biens ou en services.

Sans leur participation, on ne parle donc pas de radio communautaire. C’est aussi simple que ça.

Des questions ? N’hésitez pas à nous les poser dans l’espace destiné aux commentaires ci-dessous.

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation. Il est aujourd'hui directeur des communications à l'ARC du Canada où il s'occupe notamment de la présence web.

%d blogueurs aiment cette page :