43,77 milliards $CA de revenus anticipés pour la radio en 2021

Selon Statista, les revenus cumulés de la musique, la radiodiffusion et la baladodiffusion devraient atteindre 120 milliards de dollars canadiens (92,35 milliards $US) à l’échelle mondiale en 2021.

Cela comprend tant les revenus de la publicité radio traditionnelle et numérique, que les billets de spectacles, les ventes de fichiers audio ou sur disques, ainsi que les services audio de ‘streaming’ financés par la publicité ou encore par abonnement.

Par contre, les statistiques ne comprennent ni le ‘streaming’ vidéo, ni la télévision.

Il s’agit donc essentiellement de chiffres qui englobent tous les revenus générés par les contenus audio et les dérivés (ex. : les spectacles musicaux). Tant dans l’univers numérique que traditionnelle, comme la radio AM et FM.

Une croissance constante 

Les revenus pourraient afficher une croissance annualisée de 5,95 % entre 2021 et 2025. Ce qui signifierait des revenus mondiaux de l’ordre de 151 milliards $CA au tournant de l’année 2025.

La moyenne mondiale de revenus par consommateur pour l’année en cours devraient être de 47,65 dollars canadiens (36,71 $US). Au Canada, les revenus devraient plutôt atteindre 115,52 $CA par consommateur.

Ce qui tend à démontrer que les Canadiens seraient de grands consommateurs de musique, de radio, ainsi que d’autres créations sonores.

La radio traditionnelle toujours aussi vigoureuse

Enfin, à ceux qui seraient tentés de croire que la radio traditionnelle est en perte de vitesse, les chiffres tendent plutôt à démontrer que le secteur reste vigoureux.

De tous les segments d’activités incluent dans le montant global, la radio traditionnelle arrive toujours en tête avec des revenus anticipés de 43,77 milliards $CA à l’échelle mondiale en 2021.

Si l’on ne s’arrête qu’au Canada pour conclure, là encore la radio traditionnelle tire le mieux son épingle du jeu. Les revenus prévus au pays pour l’année en cours sont de 1,26 milliards $CA.

(Source : « Music, Radio & Podcasts », Statista.com)

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation. Il est aujourd'hui directeur des communications à l'ARC du Canada où il s'occupe notamment de la présence web.

Vos commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :