5 systèmes de gestion de contenu web (CMS) dont vous ignorez l’existence

Vous créez un nouveau site web? Ou rafraîchissez celui déjà existant? Vous connaissez assurément les plus connus. Drupal, Joomla!, ou le célèbre WordPress. Mais, ces 5 autres gestionnaires de contenu (CMS), que vous ne connaissez sans doute pas, valent eux aussi largement le coup d’oeil.

  1. Dotclear
  2. SCHLIX
  3. e107
  4. CMS Made Simple
  5. PHPFusion
Diverses raisons de choisir un CMS moins connu

Un CMS, comme on les appelle couramment dans le jargon du web, c’est un système de gestion de contenu, ou en anglais un Content Management System (CMS).

Il s’agit d’un programme permettant de créer et d’administrer plus facilement un site internet ou un blogue, via une interface simple à utiliser plutôt que de coder en langage informatique (HTML, PHP, etc.).

Je ne serais pas surpris que plusieurs parmi vous utilisent WordPress. On estime ses parts de marché à plus de 40 % actuellement.

Mais, pourquoi choisirait-on un CMS plutôt qu’un autre pour son site web ?

D’abord, parce qu’on cherche parfois une fonctionnalité particulière qui n’existe pas ailleurs ou qui est meilleure.

Certains CMS sont mieux adaptés à des tâches que d’autres. À titre d’exemple, une plateforme comme Shopify a été élaborée tout d’abord pour satisfaire les besoins des commerçants en ligne.

Ensuite, il se peut que le concepteur qui crée votre site préfère utiliser tel CMS plutôt que tel autre. Chacun ses goûts, comme on dit.

Enfin, soyons lucides, choisir un CMS moins populaire peut être aussi moins attrayant pour les pirates informatiques.

Ces derniers ont souvent tendance à cibler davantage les logiciels plus utilisés, comme WordPress. Ils peuvent ainsi en frapper plusieurs autres ensuite lorsqu’ils décèlent une faille.

Mais, qu’importe votre raison d’opter pour un CMS (Content Management System) autre que les plus célèbres, en voici quelques-uns moins connus qui pourraient vous surprendre.

Dotclear (https://fr.dotclear.org)

Avantage indéniable : simplicité.

Année de création : 2002.

Licence : logiciel libre open-source.

Coût : gratuit.

Convivial et facile à utiliser, qu’importe les connaissances techniques de l’utilisateur, il permet la gestion multi-utilisateur et l’attribution de rôles distincts à chacun (ex. : rédacteurs, administrateurs, etc.).

Quoique simpliste dans la présentation et l’interface, il accomplit néanmoins plusieurs tâches relativement poussées.

Il n’a pas la richesse des grosses pointures, sauf qu’il reste intéressant pour nombre d’utilisateurs relativement peu exigeants. Sa taille est d’à peine 11 Mo environ à l’installation.

Il dispose en outre d’une galerie de thèmes et de plugiciels permettant d’en améliorer tant l’apparence que les fonctionnalités.

Tableau de bord de Dotclear
Tableau de bord de Dotclear (Capture d’écran)

SCHLIX (https://www.schlix.com)

Avantage indéniable : gestion multi-site facile.

Année de création : 2011.

Licence : propriétaire (SCHLIX Shared Source License).

Coût : gratuit.

D’un poids relativement léger, ses possibilités sont cependant plutôt étonnantes.

On peut visionner une démo ici (https://demo3.schlix.com) pour un site fictif de nouvelles. Comme on peut le remarquer, sa présentation n’a rien à envier à nombre d’autres CMS plus connus.

Ceci étant dit, quoique l’apparence en page frontispice est suffisamment soignée dans sa présentation, son panneau d’administration au look un peu vieillot pourrait quant à lui en repousser quelques-uns.

Page frontispice de SCHLIX
Page frontispice de SCHLIX (Capture d’écran)

e107 (https://e107.org)

Avantage indéniable : fonctionnalités relativement étendues.

Année de création : 2002.

Licence : logiciel libre open-source.

Coût : gratuit.

Alimenté par des technologies telles que PHP, MySQL et Bootstrap, qui sont utilisées par de nombreux autres CMS, même les plus connus.

Son interface est intuitive et ses fonctionnalités malgré tout très puissantes. Vous comblerez une grande partie de vos besoins, et ce, sans réellement devoir connaître le codage HTML ou Javascript.

Comme plusieurs de ses rivaux, il peut s’enrichir de toute uns palette de plugiciels et de thèmes qui combleront certainement les attentes de plusieurs utilisateurs.

Page d'accueil de e107
Page d’accueil de e107 (Capture d’écran)

CMS Made Simple (http://www.cmsmadesimple.org)

Avantage indéniable : utilisation relativement simple.

Année de création : 2004.

Licence : logiciel libre open-source.

Coût : gratuit.

Soutenu par une fondation (CMS Made Simple Foundation), il s’avère une alternative simple et rapide pour créer et gérer un site d’allure professionnelle, qu’importe la taille de l’organisation.

Plusieurs développeurs apprécient sa flexibilité lui permettant de s’adapter à divers types de projets web. D’un poids relativement léger, il s’avère rapide, facile à comprendre et à personnaliser.

Le nombre de plugiciels et de modules n’est certes pas très étendu, si l’on compare avec les CMS plus connus. Et que dire de ses thèmes qui sont rarissimes ? Ceci étant dit, il est très facile à personnaliser. Surtout qu’il compte sur une communauté très active, tant à travers son forum que sur Slack.

CMS Made Simple
Page d’accueil de CMS Made Simple (Capture d’écran)

PHPFusion (https://www.php-fusion.co.uk)

Avantage indéniable : divers types de licences.

Année de création : 2003.

Licence : Affero General Public License.

Coût : gratuit et licences payantes.

Fait à noter, PHPFusion est tout à fait gratuit et peut être utilisé sans débourser un sou.

Néanmoins, en achetant une licence CRL (Copyright Removal License) à 75 $US pour usage personnel, ou encore à 150 $US pour la CCL (Commercial Core License) avec une utilisation commerciale, il est possible de faire disparaître entre autres toute mention de copyright et bénéficier de certains autres avantages.

Il est particulièrement apprécié des concepteurs de sites web, qui peuvent ainsi y apporter leur propre touche et y faire apparaître leur signature. D’autant plus que les mises à jour se font fréquemment.

Page d'accueil de PHPFusion
Page d’accueil de PHPFusion (Capture d’écran)

 

Quel CMS utilisez-vous pour votre site web ? Parlez-nous des performances et des capacités. N’hésitez pas à commenter ci-dessous.

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation. Il est aujourd'hui directeur des communications à l'ARC du Canada où il s'occupe notamment de la présence web.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :