Vous rappelez-vous ces 8 classiques du cinéma qui parlent de radio ?

Pris à la maison pour diverses raisons ? Qu’il s’agisse du confinement ou simplement du climat, vous cherchez désespérément de bons films pour réchauffer vos soirées automnales et hivernales ? Amants de radio, voici 8 excellents films qui lui font beaucoup de place. À voir ou à revoir…

Good Morning, Vietnam !1) Good Morning, Vietnam

Classique entre les classiques. Un film de 1987 mettant en vedette le regretté Robin Williams. Irrévérencieux à souhait, on lui confie le rôle d’animer à la radio des forces armées américaines au Vietnam afin de stimuler les troupes.

Un film à voir ou à revoir. Surtout lorsqu’on sait que celui qui a inspiré le personnage principal du film a bel et bien vécu. Adrian Cronauer est décédé en juillet 2018 à 79 ans.

Fiche descriptive sur Wikipédia. Disponible sur diverses plateformes de visionnement en ligne, dont YouTube.


Radio Days

2) Radio Days

Il s’agit d’une comédie de 1987 signée Woody Allen. Le film jette un regard à la fois drôle et attendrissant sur une famille vivant à l’époque de l’âge d’or de la radio.

On se transporte vers la fin des années 1930 et le début des années 1940. Sally White, une petite marchande de cigarettes, rêve de connaître la gloire radiophonique.

Fiche descriptive sur Wikipédia. On peut le louer ou l’acheter à divers endroits sur le web, dont dans la boutique Microsoft.


Pirate Radio

3) The boat that rocked (Good morning England)

Aussi intitulée Pirate Radio, cette co-production germano-franco-britannique parue en 2009 raconte la curieuse histoire d’une station de radio pirate installée… dans un bateau.

Le film n’est pas sans rappeler les histoires de Radio Caroline ou encore Radio London. À une époque où il était difficile voire impossible pour plusieurs Anglais d’écouter autre chose que la BBC.

Fiche descriptive sur Wikipédia. On peut le louer ou l’acheter sur YouTube.


Private Parts

4) Private Parts (v.f. Parties intimes)

Howard Stern a peut-être bien des défauts aux yeux de ses détracteurs. Néanmoins, il faut bien lui reconnaître un talent indéniable pour l’animation radio et le succès phénoménal qu’il a connu.

Qu’on l’aime ou pas, ce film biographique de 1997 (Parties intimes, en français) trace le portrait de cette vedette de la radio, de la télé et même du cinéma. Cela étant dit, bien que l’œuvre s’inspire largement de la vie du controversé animateur, nombre de scènes sont purement fictives. Un bon divertissement néanmoins.

Fiche descriptive sur IMDB. Le film est disponible en outre sur Amazon Prime et d’autres plateformes de visionnement en ligne.


Talk Radio

5) Talk Radio

Ce film d’Oliver Stone raconte la vie d’un animateur de radio au style provocateur, sarcastique et grossier dont l’existence prend une tournure dramatique alors que son émission se prépare à devenir nationale.

Le film s’inspire de l’histoire vraie d’Alan Berg, assassiné en 1984. Le comédien Patrick Huard a déjà campé sur scène le rôle principal de Talk Radio d’une façon très convaincante.

Fait intéressant, la musique du film a été composée par Stewart Copeland, le batteur et membre fondateur de The Police.

Fiche descriptive sur Wikipédia. À louer ou acheter dans la boutique Microsoft.


Play Misty For Me

6) Play Misty for me (v.f. Un frisson dans la nuit)

Dans ce drame de 1971, un animateur d’une radio californienne sympathise avec une auditrice. Or, il finira par se rendre compte que celle-ci est complètement folle.

Il est intéressant de noter qu’il s’agit du tout premier film où le célèbre Clint Eastwood agit à la fois comme réalisateur et acteur.

Fiche descriptive sur Wikipédia. À louer ou acheter dans Amazon Prime.


American Graffiti

7) American Graffiti

À travers cette réalisation de George Lucas en 1973, on suit les tribulations d’une bande de copains californiens du début des années ’60.

La radio est continuellement en toile de fond, puisqu’on y entend tout le long du film les succès rock ‘n roll de l’époque diffusés dans l’émission de l’animateur Wolfman Jack qui y tient son propre rôle.

Fiche descriptive sur Wikipédia. Disponible à l’achat ou la location notamment dans YouTube.


Pump Up The Volume

8) Pump up the volume

Dans cette production de 1990, Christian Slater campe le rôle d’un adolescent américain qui crée sa propre radio pirate afin de communiquer sa vision du monde. Il finit par s’attirer les sympathies des jeunes de sa communauté, qui deviennent de plus en plus nombreux à l’écouter.

Fiche descriptive sur Wikipédia. Le film est disponible dans Amazon Prime à l’achat ou la location.

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation. Il est aujourd'hui directeur des communications à l'ARC du Canada où il s'occupe notamment de la présence web.

N'hésitez pas à commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hors connexion | No connection

%d blogueurs aiment cette page :