Concours à la radio : quel est plus important ? Le prix ou le jeu ?

(Par Marcel Parker-Gallant, blogueur invité)

On le sait pertinemment, les concours sont très appréciés des auditeurs. L’idée de gagner un cadeau est toujours séduisante. Alors, que répondriez-vous à la question ? Quel est le plus important entre le prix et le jeu ?

Beaucoup de gens répondront assurément le prix. Et le prix EST important, la plupart du temps.

Qui veut participer à un concours pour gagner une tablette de chocolat qu’on peut acheter soi-même à moins d’un dollar au magasin?

Donnez-moi la chance de gagner 10 000 dollars et je serai plus intéressé à participer au concours.

Mais, est-ce suffisant pour m’inciter à écouter une radio à tous les jours, juste parce qu’on me donne la chance de gagner 10 000 dollars ?

L’importance de jouer avec les auditeurs

Des radios, qu’elles soient locales ou pas, donnent parfois cette chance à une ou deux reprises par année.

Les écoutez-vous davantage juste pour ça ?

Je parie que la plupart vont répondre non, surtout si le jeu vous donnant la chance de gagner est ennuyant, ou même carrément inexistant.

D’ailleurs, je parie aussi que vous serez plus nombreux à dire oui et bien plus souvent si le jeu est très intéressant.

Or, pour qu’il soit plaisant, quelques éléments sont nécessaires.

Il doit y avoir du suspens : des moments dans le concours où on ne connait pas la fin, ou encore que quelqu’un doit prendre une décision.

C’est encore plus efficace et intéressant si le concours fait appel à des connaissances – car on en a tous – et que tout le monde peut y jouer, même si on n’est pas soi-même le participant au concours.

À la télé, parmi ceux qui ont fait leurs preuves, on peut citer The Price Is Right (connaître les prix des produits montrés), Jeopardy! (jeu de connaissances générales), Wheel of Fortune (connaissance des mots et des phrases), Family Feud (tendances sociales très générales et parfois farfelues, ce qui ajoute de l’humour).

Dans chacun de ces jeux, les gens gagnent ou perdent, parfois assez gros (mais rarement plus que 100 000 $).

Or, ce qui rend ces émissions si populaires, c’est le jeu. Tout simplement.

Des jeux suffisamment simples et amusants, et surtout, conçus pour qu’on puisse jouer soi-même assis sur notre sofa.

L’humain aime se divertir

L’être humain aime le jeu. Qu’il soit âgé de 7 ou de 77 ans. C’est un plaisir universel qui se prête très bien à l’humour, aux rires.

Il peut toutefois devenir déplaisant s’il est trop pris au sérieux et qu’il est trop compétitif. Qui aime voir les participants qui se choquent s’ils ne gagnent pas ?

Les émissions de télé sélectionnent habituellement soigneusement leurs participants. Mais à la radio, on ne choisit pratiquement jamais nos participants, et l’on rencontre souvent des gens qui ne comprennent pas que nous voulons simplement… jouer à un jeu.

L’attitude et l’entregent de l’animatrice ou l’animateur auront une grande influence sur la réaction des participants et des participantes.

Vous aurez des échecs occasionnellement, mais concentrez-vous sur les succès et appréciez-les. Gardez la compétition pour le sport.

La prochaine fois que vous organiserez un concours à la radio, ou que la direction des programmes vous propose de faire tirer ne serait-ce qu’une bagatelle en ondes, ne faites pas juste un concours. Jouez à un jeu.

Proposez un jeu à votre directeur de la programmation, ou, s’il ne l’a pas déjà fait, demandez-lui de vous aider à en trouver un qui sera approprié pour le prix offert.

Plus vous jouerez avec les gens, plus ils aimeront jouer. Et plus ils joueront, plus ils vous écouteront, et plus vous serez tous gagnants.

Marcel Parker-Gallant

Marcel Parker-Gallant est directeur de la programmation à Radio Beauséjour (CJSE) à Shédiac, au Nouveau-Brunswick.

N'hésitez pas à commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hors connexion | No connection

%d blogueurs aiment cette page :