Même en confinement, les Canadiens conservent leurs habitudes d’écoute de la radio

Les gens écoutent moins la radio à cause du confinement, serions-nous tentés de croire. Surtout depuis qu’ils ne se déplacent plus vers le travail. Or, c’est tout le contraire.

Le magazine spécialisé Broadcast Dialogue évoque une étude de Maru Canada et du Forum Angus Reid qui démontre plutôt que les Canadiens ont conservé et même augmenté leurs habitudes d’écoute de la radio ces dernières semaines.

La portée de la radio est demeurée très élevée pendant la crise de la COVID-19, rejoignant jusqu’à 85 % des Canadiens de 12 ans et plus.

Bref, les Canadiens appréciaient la radio lors de leurs déplacements, et ils en redécouvrent aussi les vertus à la maison.

On ne sera pas surpris d’apprendre que les auditeurs sont évidemment très enclins à écouter la radio en ligne. Particulièrement par le biais des enceintes connectées.

L’utilisation de tels gadgets a fait un bond de 24 % depuis l’imposition des mesures de confinement.

Or, fait à noter, l’écoute des radios traditionnelles AM/FM sur internet croît de façon remarquable. On remarque un gain de 32 % du temps d’écoute de la radio AM/FM en ‘streaming’ chez les adultes de 18 ans et plus.

L’augmentation atteint même 62 % de plus dans la tranche d’âge de 18 à 34 ans comparativement à la période d’avant la COVID-19.

On lit tous les détails dans la plus récente revue hebdomadaire du magazine Broadcast Dialogue sur la radio et la baladodiffusion.

 

L’avantage de la radio ? Le sentiment de liberté qu’elle confère

La raison ? Plutôt simple, selon moi.

La radio a un avantage indéniable sur les autres médias, nouveaux ou traditionnels. Elle offre la liberté et la mobilité. Même chez soi.

Dans un contexte où l’on doit s’occuper des enfants, veiller aux tâches quotidiennes et, en plus, accomplir le boulot requis par l’employeur, la radio est la compagne idéale des journées au foyer.

Même à domicile pour le télétravail, les auditeurs s’aperçoivent qu’ils peuvent continuer de vaquer à leurs occupations.

Du matin jusqu’au soir, ils bénéficient d’un divertissement accessible et de nouvelles dont ils ont besoin. Sans sites web à consulter, sans écran pour solliciter leur attention, sans pages à feuilleter.

Envie de l’essayer ?

Visitez notre site adaptatif https://nosradios.ca où vous pourrez écouter des radios francophones d’un peu partout au pays, tant sur votre ordinateur que sur votre appareil mobile.

 

Source : « Radio & Podcast News – Canadian Music Week hits pause button for 2020 », 7 mai 2020, Broadcast Dialogue

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.

COMMENTAIRES DES LECTEURS

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :