À quand remonte la dernière fois que vous avez googlé votre entreprise?

Aujourd’hui, je vous livre 5 choses que vous devriez googler à propose de votre entreprise. Sans tarder.

Googler? Oui, googler. Ou encore googliser comme l’écrit le Larousse. Un geste devenu si répandu, que le verbe est présent dans les dictionnaires depuis au moins une décennie ou même plus.

C’est l’action d’effectuer une recherche d’information sur internet, plus particulièrement chercher de l’info à propos de quelqu’un, en utilisant le populaire moteur de recherche Google.

Googler sa propre entreprise, c’est donc chercher de l’info à son sujet.

Pour plusieurs, le geste peut sembler un peu ridicule, à la limite une pure perte de temps. Au fond, pourquoi chercherait-on des informations au sujet d’une entreprise qu’on connaît comme le fond de notre poche?

Personnellement, je vous dirais toutefois que de nos jours, ce geste est devenu essentiel. Absolument essentiel.

Pourquoi? Parce qu’il en va de votre réputation.

Un geste qui n’a plus rien d’anodin

Cet article du site Entrepreneur explique pourquoi se googler soi-même ou encore googler son entreprise n’est plus un simple geste anodin et amusant.

Ça peut même jouer un rôle très important dans le succès de vos affaires, croyez-moi.

Durant les premières années de Google, qui a célébré ses 20 ans l’automne dernier, on s’amusait à y jeter un coup d’œil occasionnel.

Nouvel objet de curiosité, le moteur de recherche suscitait tantôt l’étonnement, tantôt le simple amusement.

Or avec le temps, il a bien fallu se rendre à l’évidence que le moteur de recherche devenait incontournable et qu’il avait accumulé une impressionnante quantité de résultats.

Combien de résultats? En 2016, l’entreprise se targuait d’avoir répertorié 130 mille milliards de pages individuelles sur la toile. Le chiffre ne cesse de croître.

Tant et si bien qu’aujourd’hui, on ne cherche plus sur Google. On trouve sur Google.

Quelqu'un qui tape à l'ordinateur
(Source : Pixabay.com / StartupStockPhotos / licence CC0)

Que sait le Web de vous et de votre entreprise?

Parfois, on trouve sur internet des choses que nous aimerions mieux avoir vu disparaître avec le temps. Comme de vieux commentaires dans des forums de discussion qui ne reflètent plus tout à fait notre point de vue 15 ans plus tard.

Pour une entreprise, il peut s’agir de coordonnées erronées, de l’adresse d’un site Web qui a été changée depuis le temps ou même d’un article pas tellement encourageant ou d’une évaluation peu flatteuse.

Comme le révèle l’article du Entrepreneur, Google accumule beaucoup d’informations, mais pas forcément toutes pertinentes et à jour.

À titre d’exemple, un tiers (33 %) des résultats Google sont influencés par d’autres personnes du même nom.

Si votre commerce n’est pas suffisamment bien répertorié, ne soyez donc pas surpris d’être relégué en fond de cale par une autre entreprise avec un nom à peu près similaire au vôtre.

Dans 20% des cas, on tombe sur des informations qui sont obsolètes ou inexactes. Comme une adresse qui n’aurait pas été changée sur le Web après un déménagement.

12% des internautes sont «désagréablement surpris» par ce qu’ils y trouvent, et ce, même si les informations répertoriées ne soit pas forcément incorrectes. La vie est dure mais c’est la vie.

Enfin, dans 8% des cas, les informations s’avèrent malheureusement gênantes ou même carrément compromettantes pour leur réputation.

5 CHOSES à googler pour préserver la réputation de son entreprise :

1) Fouillez Google Actualités pour voir si l’on y trouve des articles concernant votre entreprise. S’il s’agit d’articles de presse erronés ou même diffamatoires, des correctifs pourraient s’imposer rapidement. N’hésitez pas à affiner votre recherche pour chercher à des dates antérieures.

BON À SAVOIR : Vous ne pourrez pas faire effacer tous les articles peu flatteurs à votre égard, surtout s’ils sont vrais. Par contre, si vous travaillez à améliorer votre image par des bons coups, des textes pertinents et des réussites remarquables, les vieux résultats deviendront alors moins “pesants”, si je puis dire.

2) Subsiste-t-il des traces de vos anciennes coordonnées comme une ancienne adresse ou un numéro de téléphone qui a été changé? En tapant ces vieilles infos dans Google accompagnées du nom de votre entreprise, peut-être trouverez-vous des sites Web qui continuent d’afficher des infos incorrectes. Vous pourriez alors demander que ces infos soient corrigées.

BON À SAVOIR: Assurez-vous de réclamer la propriété de votre entreprise en créant votre fiche d’entreprise Google Mon Entreprise. Les infos que vous y inscrirez pèseront beaucoup plus que toutes celles répertoriées dans des sites tiers.

3) Voyez si d’anciens salariés ne conservent pas inutilement un lien d’emploi qui a pris fin avec votre entreprise. Si tel est le cas, vous pouvez le leur signifier amicalement. Souvent, c’est qu’ils ont simplement oublié de mettre à jour leur compte LinkedIn ou leur site Web professionnel. Quand quelqu’un cherche l’identité de votre directeur des ventes, vous aimeriez certainement que ce soit le nom de l’actuel directeur qui sorte, et non pas celui d’il y a 3 ou 4 ans.

BON À SAVOIR: LinkedIn est LE réseau social par excellence où les gens étalent leur parcours professionnel. Si une date ou une année d’emploi est inscrite suivie d’un trait d’union, il y a fort à parier que plusieurs utilisateurs penseront que le lien d’emploi est encore actif.

4) Des fichiers devenus désuets qui devraient avoir été effacés. En tapant l’extension de fichier et l’adresse de votre site Web, Google répertorie ce type de fichiers qui y sont logés. Pour notre organisation, si je tape site:radiorfa.com filetype:pdf, j’obtiens tous les fichiers .PDF que le moteur de recherche a répertorié sur notre site Web.

BON À SAVOIR : Ça fonctionne avec les fichiers Adobe Acrobat (.pdf), Adobe PostScript (.ps), DWF Autodesk (.dwf), KML et KMZ Google Earth (.kml et .kmz), Excel (.xls), PowerPoint (.ppt), Word (.doc), Rich Text Format (.rtf) et Flash (.swf). Vous pourriez aussi recourir à l’outil de recherche avancée pour se faire.

5) Cherchez-y les liens vers votre site Web dans les médias sociaux. Si je cherche dans Google radiorfa.com site:facebook.com, on me sort une grande quantité de liens vers notre site Web qui furent partagés publiquement au fil du temps dans Facebook.

BON À SAVOIR : Seules les publications publiques sont répertoriées. Les publications privées et à un cercle restreint de lecteurs ne sont pas accessibles au moteur de recherche.

Référence: « Why Googling Yourself Is Not Just for Fun Anymore », Entrepreneur, 14 janvier 2019, Auteur : Yoav Vilner

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.

Envie de commenter? Allez-y!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :