Aux États-Unis, la santé publique compte énormément sur la radio en ces temps de crise

Aux États-Unis, Radio Ink révèle que les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention) comptent énormément sur la radio ces jours-ci pour mieux affronter la pandémie, tant pas le biais d’annonces payées que de messages d’intérêts publics diffusés gracieusement.

Ces centres forment ensemble la principale agence fédérale américaine dans le domaine de la santé publique.

Selon Radio Ink, si l’on compare les messages radiophoniques diffusés à Seattle durant le mois de février avec ceux qui l’ont été entre le 1er et le 18 mars, on s’aperçoit que les messages ont été 15 fois plus nombreux en mars.

Seattle, qui est située dans le Nord-Ouest des États-Unis, a été l’une des premières villes à avoir été frappées de plein fouet par la pandémie.

New York, Los Angeles ainsi que plusieurs autres villes américaines ont elles aussi connu un pic de croissance, selon ce que révèle aussi l’article.

De notre côté de la frontière

Au Québec ces jours-ci, on peut y entendre énormément de messages radiophoniques invitant les citoyens à se laver fréquemment les mains et à demeurer autant que possible chez eux.

Ailleurs au pays, dans nos radios par exemple, le gouvernement du Canada a aussi diffusé quelques messages au cours des dernières semaines.

Il est d’ailleurs permis de croire que celui-ci continuera de compter sur les médias locaux de proximité afin de disséminer de l’information sur le sujet au fil des prochaines semaines, tout comme les gouvernements provinciaux et municipaux d’ailleurs.

Pour plus de détails, on peut lire l’article « CDC Using Radio to Reach The People » de Radio Ink publié dimanche dernier, le 22 mars.

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.

COMMENTAIRES DES LECTEURS

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :