Musique à la demande : hausse anticipée des revenus en 2020

Le ‘streaming’ musical est loin de s’essouffler, selon les prévisions de la Consumer Technology Association, un organisme américain représentant l’industrie des produits électroniques destinés au grand public.

Dévoilés en marge du plus récent Consumer Electronic Show, organisé du 7 au 10 janvier 2020 à Las Vegas (Nevada), les chiffres laissent présager une hausse de 15 % des revenus en 2020 pour les services de musique sur demande, qu’on songe à Pandora, Spotify ou encore Apple Music, qui devraient donc atteindre par moins de 9 milliards $US (aux États-Unis).

Pour l’ensemble de l’industrie du ‘streaming’ et des logiciels apparentés au divertissement, ce qui inclut la vidéo, les jeux vidéo et la musique, les revenus projetés pourraient atteindre 81,2 milliards $US (aux États-Unis), soit une hausse estimée de 11 % par rapport à l’année dernière.

Au Canada, selon des statistiques tirées de Statista.com, les revenus du ‘streaming’ musical devraient croître de 4,1 % en 2020, tandis que le nombre d’usagers devrait s’établir à 9,4 millions, soit une augmentation de 2,1 %.

La “faute” aux équipements sans fil

À qui imputer la responsabilité de cette hausse qui demeura remarquable pour une autre année? Il semble que l’arrivée grandissante de nouveaux petits appareils électroniques sur le marché en soit en grande partie responsable.

La Consumer Technology Association évoque entre autres les ventes d’écouteurs sans fil comme les AirPods d’Apple ainsi que les enceintes intelligentes comme l’Echo d’Amazon, qui facilitent toujours davantage l’accès des consommateurs à des contenus numériques en ligne et à la demande.

Par ailleurs, l’arrivée prochaine de la technologie 5G dans le domaine de la transmission sans fil pourrait aussi aider le ‘streaming’ musical, et ce, sans doute pour encore plusieurs années à venir.

(Source : « Consumer Tech U.S. Sales to Reach Record $422 Billion in 2020; Streaming Services Spending Soars, Says CTA », Consumer Technology Association, 5 janvier 2020). 

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.

Envie de commenter? Allez-y!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :