L’indicatif d’appel d’une station, ça sert à… s’identifier

Temps de lecture (moyen) : 2 minutes

Quelles sont les obligations d’une station canadienne qui détient un certificat de radiodiffusion lorsque vient le temps de s’identifier en ondes?

Bonne question. Elle m’a d’ailleurs été posée par l’un de nos membres.

Puisqu’il existe beaucoup d’incompréhension à cet égard et qu’elle mérite qu’on s’y intéresse, voyons-y de plus près.

Pas tant une affaire du CRTC comme d’Industrie Canada

Il faut d’abord savoir que les indicatifs d’appel des stations radiophoniques, comme toute la gestion du spectre d’ailleurs, ne relève pas du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), mais d’Industrie Canada.

Ou plutôt d’Innovation, Sciences et Développement économique Canada, comme il est convenu de l’appeler maintenant.

D’ailleurs, qu’il s’agisse d’une entreprise de radiodiffusion, de télévision, ou même d’un opérateur de radio amateur, tous sont tenus de s’identifier selon certaines normes.

Vrai ou faux? Au moins 1 fois à l’heure

L’obligation de s’identifier à au moins une reprise à chaque heure, mythe ou réalité?

Réponse : c’est bel et bien vrai.

On doit mentionner l’indicatif d’appel de la station au moins à toutes les heures, soit à l’heure ou dans les 10 minutes précédant ou suivant l’heure. Vous profitez donc d’une fenêtre d’à peu près 20 minutes pour le faire.

On peut le faire également au début ou à la fin d’une émission qui dure plus d’une heure.

Et, attention! Lorsqu’on parle de l’indicatif d’appel, on ne parle pas de votre marque de commerce, comme Unique FM ou encore Envol 91 par exemple.

On parle bel et bien de votre indicatif d’appel. C’est-à-dire CJFO dans le cas d’Unique FM à Ottawa, puis CKXL pour la station Envol 91 à Winnipeg.

D’autre part, comme on le précise dans le site Web du gouvernement, il est essentiel d’évoquer également le nom de la principale ville ou la collectivité desservie par l’entreprise.

Dans les 2 cas qui nous intéressent, on pourrait dire par exemple « Unique FM, CJFO 94,5 Ottawa » et « CKXL, Envol 91,1 FM, à Winnipeg. »

Rien ne vous oblige d’accoler votre marque de commerce à vos lettres d’appel dans toutes vos identifications sonores, mais celles-ci (les lettres d’appel) doivent être mentionnées au moins une fois à chaque heure.

Pour tous les détails ou en apprendre davantage sur cette question, on peut visiter cette adresse.

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.

Envie de commenter? Allez-y!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :