Interface audio : que vous offrira-t-elle de plus qu’une carte de son?

Vous aimeriez produire une émission dans votre petit studio maison? La carte de son de votre PC comblera-t-elle entièrement vos besoins? Et si vous optiez pour une interface audio externe?

Convaincu qu’un PC avec un micro USB suffira à produire une émission de qualité pour la radio, détrompez-vous.

Il vous faut un peu plus que ça, selon moi. Du moins, si vous espérez obtenir des résultats à la hauteur de vos attentes.

Carte de son dédiée OU interface audio?

D’abord, qu’est-ce qu’une carte de son?

Il s’agit d’une carte d’extension pour gérer le son qu’on envoie VERS l’ordinateur (ex. : avec un microphone) et qu’on reçoit DEPUIS l’ordinateur (ex. : vers les enceintes acoustiques).

Il existe des cartes graphiques pour gérer la vidéo, alors dites-vous que c’est la même chose pour la sonorisation. Aussi simple que ça.

Maintenant, qu’est-ce qu’une interface audio?

Honnêtement, sensiblement la même chose qu’une carte de son. Sauf que…

La plupart des cartes de son internes, souvent intégrée à la carte mère d’ailleurs, sont de piètre qualité et offrent peu de fonctionnalités.

Bien sûr, votre logiciel d’édition sonore fonctionnera avec une carte audio aussi basique qu’une Sound Blaster d’entrée de gamme, par exemple.

Au fond, qu’est-ce qu’on veut, me demanderez-vous? Enregistrer depuis une source (ex. : un micro USB) et entendre le son via les enceintes acoustiques ou encore un casque d’écoute.

Cela étant dit, une carte de son dédiée est d’ailleurs le strict minimum pour enregistrer sur un PC.

Ne vous contentez pas des composantes sonores internes qu’on trouve sur la carte-mère installée sur votre PC. Soyez un peu plus exigeant que ça. N’hésitez pas à allonger les quelques dollars nécessaires pour améliorer votre expérience d’enregistrement.

Toutefois, si vous êtes vraiment sérieux et désirez produire du contenu de qualité, optez pour une interface audio externe. Vos possibilités seront ainsi accrues.

À savoir : une interface audio externe comblera très bien le manque d’une carte de son de qualité. Mais à l’inverse, une carte de son interne (dite onboard) peu importe sa qualité n’accomplira pas du tout le rôle d’une interface audio. Pas du tout.

Quels sont donc les avantages d’une interface audio externe?

Qu’il s’agisse de Behringer, Focusrite ou M-Audio comme celle ci-dessous, déjà, au chapitre de la connectivité, la différence est flagrante entre une interface audio et une carte de son si professionnelle soit-elle.

Dans bien des cas, une carte audio (à droite) vous offrira tout au plus des jacks audio 3.5 mm.

Alors que l’interface audio (à gauche) dispose d’une ou deux prises XLR pour microphone, d’un jack 1/4″ pour brancher un casque d’écoute professionnel, et même dans certains cas, des prises MIDI pour y brancher votre synthétiseur par exemple.

Là, vous ne voyez que l’avant du boîtier. Mais les différences sont aussi flagrantes à l’arrière qu’à l’avant, croyez-moi.

Interface audio vs. carte de son
Sources : Wikimedia Commons et Pixabay

Si vous disposez d’un microphone de qualité, il vous faudra assurément une alimentation fantôme (Phantom power). Ce qu’aucune carte de son interne ne vous fournira. Même chose pour la conversion du son analogue vers le numérique et vice-versa.

Avec l’interface audio, vous pourrez brancher votre casque d’écoute, contrôler le gain à l’entrée du micro, etc.

Bref, les différences sont nombreuses. Je ne m’étendrai pas davantage sur le sujet.

 

En résumé…

Connectivité accrue, fonctionnalités plus évoluées, qualité sonore améliorée, etc. Voilà quelques-unes des raisons pour lesquelles vous devriez acquérir une interface audio plutôt que de vous contentez d’une carte de son.

Ne vous y trompez pas. Mon idée n’est pas de vous faire flamber votre argent. Bien des podcasteurs de débrouillent avec seulement PC, une carte de son interne et un micro USB. C’est vrai.

Or, si une bonne carte de son fera sans doute l’affaire pour bien des besoins, elle ne fera pas nécessairement tout le travail.

Sachez que le prix ne devrait pas être un obstacle; il existe de très bonnes interfaces audio qui ne videront pas votre portefeuille.

Si vous voulez produire une émission de qualité radiophonique, n’hésitez pas à investir quelques dollars supplémentaires. Ce n’est pas une dépense mais un investissement.

En terminant, lisez aussi mon texte qui vous aidera à choisir le bon microphone pour enregistrer la voix.

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d’une vingtaine d’années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.

Envie de commenter? Allez-y!

%d blogueurs aiment cette page :