Jamais le contenu parlé n’aura-t-il été aussi populaire que maintenant

Pendant que la télévision décline, que la presse écrite a du plomb dans l’aile et que les médias numériques peinent à contenir la propagation de fausses nouvelles, le contenu parlé est plus populaire que jamais.

NPR (National Public Radio) a publié il y a quelques jours son rapport sur le contenu audio parlé (The 2020 Spoken Word Audio Report).

C’est une étude réalisée en collaboration avec Edison Research, qui révèle à quel point le portrait est en train de changer radicalement dans le monde de l’audio.

Car, non seulement les habitudes d’écoute changent-elles, mais les types de contenus consommés aussi.

Si l’étude se penche particulièrement sur les consommateurs américains, elle n’en est pas moins révélatrice d’une tendance qui s’observe à plusieurs autres endroits à travers le monde.

À titre d’exemple, chez Radio France, les podcasts sont téléchargés environ 60 millions de fois à tous les mois.1

Vous pouvez écouter la lecture de ce texte (Durée : 2:30 / 2,28 Mo)

 

En hausse constante depuis des années

S’il fut une époque où la musique occupait largement la place sur les ondes radiophoniques FM, force est d’admettre que, même là, les émissions parlées se font de plus en plus nombreuses et diversifiées.

On apprend en outre dans le rapport de NPR et Edison Research que 43 % de la population américaine écoute quotidiennement des créations orales, en moyenne deux heures par jour.

De fait, trois quarts (75 %) de tous les Américains écoutent des contenus audio parlés à chaque mois.2

D’ailleurs, les gens écoutent maintenant 30 % plus de contenus audio parlés qu’il y a 6 ans, tandis que la musique a baissé de 8 % pendant la même période.3

L’étude a été menée en ligne auprès de 1 000 personnes âgées de 18 ans et plus.

L’enquête portait sur toute une variété de créations orales. Qu’il s’agisse de baladodiffusion, de bulletins de nouvelles, de sports, de radio parlée (ex. : entrevues et affaires publiques) ou même des livres audio.

Fait à noter en terminant, la pandémie de COVID-19 aurait eu un impact significatif sur les habitudes d’écoute.

En effet, 40 % des gens (18 ans et plus) qui ont écouté des créations orales affirment l’avoir fait davantage depuis que les mesures de confinement ont été mises en place.4

On peut télécharger et consulter le rapport (en .PDF) au https://www.nationalpublicmedia.com/insights/reports/the-spoken-word-audio-report.

 

1 : Radio France
2 : The Spoken Word Audio Report, page 5
3 : The Spoken Word Audio Report, page 11
4 : The Spoken Word Audio Report, page 47

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation. Il est aujourd'hui directeur des communications à l'ARC du Canada où il s'occupe notamment de la présence web.

COMMENTAIRES DES LECTEURS

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hors connexion | No connection

%d blogueurs aiment cette page :