Fausses nouvelles et légendes urbaines : 7 sites pour vous protéger

Temps de lecture (moyen) : 2 minutes

Vous voulez qu’on vous croit? Alors rapportez des faits réels et non de fausses nouvelles.

On a beaucoup entendu parler des fausses nouvelles sur Internet dernièrement et, plus encore, celles partagées sur Facebook pendant la campagne présidentielle américaine.

Confidence : je déteste Facebook particulièrement à cause de ça.

D’abord, parce qu’on y trouve trop de pièges à clics, mais surtout parce que les gens partagent n’importe quoi sans vérifier.

À preuve, Mark Zuckerberg, le patron de Facebook s’estime suffisamment préoccupé pour entreprendre (enfin!) un grand ménage.

En attendant que Mark fasse un nettoyage en règle, ces 7 sites vous aideront à vérifier la véracité des infos que vous lisez en ligne au lieu de partager de fausses nouvelles ou d’en parler en ondes.

SNOPES (www.snopes.com)

En commençant, l’un des plus réputés, le site Snopes a été lancé en 1995. On estime sa fréquentation à quelque 300 000 visites quotidiennes.

HOAX-SLAYER (www.hoax-slayer.com)

Le site Hoax-Slayer a été créé en 2003. Il s’attaque particulièrement aux légendes urbaines mais on y trouve également des infos sur les faux courriels et autres sujets apparentés.

FACTCHECK (www.factcheck.org)

Factcheck est un site non partisan et à but non lucratif. Il essaie surtout de rétablir les faits concernant la politique américaine.

ABOUT.COM (urbanlegends.about.com)

About.com est l’un des 500 sites les plus fréquentés aux États-Unis et dans le monde, selon Alexa. Parmi les thématiques abordées, la section consacrée aux légendes urbaines est des plus intéressantes.

SCAMBUSTERS (www.scambusters.org)

Scambusters fait le point sur les attrape-nigauds, le vol d’identité ainsi que les légendes urbaines. Le site opère depuis novembre 1994.

– 

HOAXBUSTER (www.hoaxbuster.com)

Les sites francophones ne sont pas forcément nombreux, sauf qu’HoaxBuster l’est et il s’avère l’un des plus fiables en son genre. Alors, je vous suggère fortement de le garder à tout prix dans vos signets.

HOAXKILLER.FR (www.hoaxkiller.fr)

Enfin, un autre site francophone. Parfois, les infos partagées ne sont pas nécessairement fausses mais plutôt périmées. Hoaxkiller.fr vous aidera notamment à traquer ces nouvelles qui circulent depuis trop longtemps et qui se retrouvent jusque dans vos courriels.

 

BONUS

En terminant, CanadaScamBusters ne parle pas tant des fausses nouvelles mais plutôt de fraudes en ligne touchant les Canadiens. Lorsque vous recevez un avis de l’Agence de revenu du Canada disant que vous devez 1 000 dollars au fisc, vérifiez donc si CanadaScamBusters ne l’aurait pas déjà répertorié.

Fausses nouvelles et légendes urbaines : 7 sites pour vous protéger
Photo : ErikaWittlieb / Pixabay

Simon Forgues

Diplômé en animation radio/télé au début des années 1990, il a œuvré pendant près d'une vingtaine d'années dans diverses stations de radio et a cumulé également des tâches en coordination musicale et à la programmation.

Envie de commenter? Allez-y!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :